Gilets jaunes : l’ex-boxeur Christophe Dettinger réclame 3 millions d’euros à Leetchi

Gilets jaunes : l’ex-boxeur Christophe Dettinger réclame 3 millions d’euros à Leetchi

Christophe Dettinger purge actuellement une peine de prison ferme au régime de semi-liberté GEOFFROY VAN DER HASSELT AFP

Selon une information de 20 Minutes, l'ex-boxeur professionnel a déposé une assignation afin que la plateforme paie des dommages et intérêts à la suite de la fermeture de la cagnotte mise en place pour le soutenir. "En droit civil, on appelle cela la perte de chance ", décrypte-t-elle.

Christophe Dettinger et sa femme Karine réclament trois millions d'euros à la plateforme de cagnottes en ligne Leetchi notamment pour avoir fermé celle lancée pour soutenir l'ancien boxeur.

Dans le même temps, une cagnotte sur la plateforme de financement participatif Leetchi ouvrait afin d'aider financièrement le membre des Gilets jaunes. Et en deux jours, plus de 145.000 euros avaient déjà été versés. "Leetchi a décidé unilatéralement de la fermer après 48 heures". Christophe Dettinger, qui bénéficie d'un aménagement de peine, réclame aussi à ce que la somme de 145.152,46 euros, bloquée par la plateforme depuis la clôture de la cagnotte, lui soit versée.

Or contrairement aux engagements pris envers Leetchi et en contravention avec les conditions générales d'utilisation du service, cette demande "vise un autre bénéficiaire que celui initialement désigné par l'organisateur de la cagnotte (à savoir Christophe Dettinger)", selon le texte de l'assignation en référée que l'AFP a pu consulter. Selon ce qui était prévu, l'argent issu de la cagnotte devait être versé aux avocats en charge de la défense de l'ancien boxeur, sur présentation des notes d'honoraires, rappelle 20 minutes.

Pour cause, il estime que la cagnotte ouverte durant sa garde à vue, qui avait rapidement atteint plus de 145 000 euros, n'aurait pas dû être clôturée au bout de deux jours.

"La vérité, c'est que Leetchi a pris peur devant la polémique. Il suffit de faire le calcul", explique Laurence Léger, l'avocate de l'ancien boxeur à nos confrères de 20 Minutes. Il faut se rendre compte de la façon dont les "gilets jaunes" ont été méprisés dans cette affaire.

Leetchi a en effet bloqué le versement des donations et saisit la justice pour qu'elle tranche sur ce sujet. Contactée par 20 Minutes ce mercredi, la plate-forme de cagnotte ne souhaite pas "commenter" le montant des dommages et intérêts réclamés par l'ancien boxeur et précise qu'elle se conformera "bien évidemment" à la décision qui sera rendue. Laurence Léger compte à cette occasion demander à la juridiction de se dessaisir au profit du tribunal de Paris où une autre audience est programmée le 10 avril.

Dernières nouvelles