Une météorite échappe aux radars — Espace

Espace Une météorite échappe aux radars

Espace Une météorite échappe aux radars

Une explosion de météorite a été détectée en décembre au large du Kamtchatka (Russie), en pleine mer de Béring, rapporte lundi 18 mars la Nasa, citée par la BBC (en anglais). Pas même la Nasa. Retour sur ce loupé... astronomique!

Lindley Johnson, officier de la défense planétaire à la Nasa, a déclaré à BBC News qu'une boule de feu de cette taille n'est attendue que deux ou trois fois par siècle. L'explosion, qui s'est produite le 18 décembre 2018, est l'une des plus importantes du genre au cours des 30 dernières années, juste après le météore qui a explosé au-dessus de Tcheliabinsk, en Russie, il y a six ans. Le phénomène s'est produit à 25,6 km de la surface de la Terre et a généré un impact équivalent à 173 kilotonnes de TNT. Apparemment et comme la NASA, nous n'avons pas remarqué qu'une météorite venait d'exploser à 25 kilomètres de la terre.

Ce sont les satellites militaires qui ont détecté l'explosion. Il se serait déroulé vers midi (heure locale) et la météorite, qui mesurait moins de 120 mètres de diamètres, aurait traversé l'atmosphère à une vitesse de 32km par seconde. D'autant plus qu'il s'agit de la météorite la plus puissante, depuis le 15 février 2013. Elle avait dégagé une énergie de 440 kilotonnes. Certains experts avancent que la zone reculée du lieu d'impact pourrait expliquer la détection tardive.

Kelly Fast, responsable du programme d'observations d'objets proches de la Terre à la NASA, a déclaré à la BBC qu'il libérait environ 40% de l'énergie de celui de Tcheliabinsk.

Dernières nouvelles