Israël : une roquette tirée depuis Gaza fait 5 blessés

Netanyahou écourte sa visite aux USA suite à un tir de roquette près de Tel Aviv

Netanyahou écourte sa visite aux USA suite à un tir de roquette près de Tel Aviv

C'est ce que promet Benjamin Netanyahu après la chute d'une roquette au nord de Tel Aviv.

Après avoir parcouru plus de 80 kilomètres, la roquette est tombée sur une habitation la nuit dernière, a provoqué un incendie et fait sept blessés légers.

Le Premier ministre israélien, en campagne pour les législatives du 9 avril, a annoncé qu'il allait écourter se visite aux Etats-Unis et repartirait pour Israël dès la fin de sa rencontre avec son grand ami Donald Trump. En représailles, israël avait conduit une centaine de frappes contre des positions du Hamas, dont un important site souterrain de fabrication de roquettes, selon l'armée. L'armée israélienne répondant systématiquement à ce genre d'attaque, ce nouveau tir de roquette lundi devrait attiser les tensions déjà vives avec les Palestiniens.

Israël et le Hamas se sont livré trois guerres dans la bande de Gaza depuis que le mouvement islamiste, qui refuse d'admettre l'existence d'Israël, y a pris le pouvoir par la force en 2007 après que la communauté internationale eut refusé de reconnaître sa victoire choc aux élections parlementaires palestiniennes. Six membres d'une même famille dont des enfants ont été légèrement blessés par des éclats d'obus et transportés à l'hôpital.

Le président américain Trump serre la main du premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou après avoir prononcé une allocution au Musée d'Israël, le 23 mai 2017.

Les branches armées du Hamas et du Djihad " ont décidé qu'ils augmenteraient leur riposte en fonction des dimensions de la réaction israélienne et qu'ils répondraient à toute agression", a dit une source proche du Djihad islamique.

Le tir de cette roquette lundi survient après le tir de deux roquettes en direction de la région de Tel Aviv à partir de la bande de Gaza le 14 mars. Cependant, Israël a assuré que le coupable était bien le Hamas mais la presse israélienne avait indiqué que les roquettes de type Fajr pourraient être parties malencontreusement en direction de Tel-Aviv lors d'une intervention de maintenance.

Quatre Palestiniens avaient été blessés lors de ces frappes. Depuis mars 2018, au moins 258 Gazaouis ont été tués par des tirs israéliens, la grande majorité lors de ces manifestations, souvent accompagnées de violences, d'autres dans des frappes israéliennes.

Deux soldats israéliens ont été tués depuis cette date.

Dernières nouvelles