Rougeole. Une épidémie qui gagne le monde entier

Le virus de la rougeole dans L'Express du 25 mars 1983

Le virus de la rougeole dans L'Express du 25 mars 1983. L'Express

New York, le mercredi 27 mars 2019 - Adoptant la mesure la plus radicale depuis le retour de la rougeole aux États-Unis, un comté de l'état de New York a choisi d'interdire la fréquentation des lieux publics à tous les enfants non vaccinés contre la maladie, pour une durée d'au moins trente jours. L'état d'urgence a été déclaré par le chef du comté sur son site officiel Rockland County. Le comté de Rockland au nord de New York fait partie des endroits les plus touchés avec près de 153 cas confirmés.

Bannir de ses lieux publics tout mineur non vacciné contre la rougeole.

Cette même année, la France a enregistré plus de 2000 cas dont trois mortels. La mesure vise les lieux rassemblant plus de dix personnes, comme les transports en commun, les écoles, les centres commerciaux, les restaurants ou encore les lieux de culte. "Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éteindre cette épidémie et protéger la santé de ceux qui ne peuvent pas être vaccinés pour des raisons médicales ou les enfants trop jeunes pour être vaccinés", a déclaré le chef du comté.

"Certains habitants sont particulièrement virulents envers les responsables de santé: " on leur raccroche au nez ou on leur dit de ne pas revenir ", raconte Ed Day qui estime que ces réactions sont tout simplement " inacceptables " et irresponsables. "Malgré les campagnes d'information, Ed Day a indiqué que 27 % des enfants âgés entre un et 18 ans n'étaient toujours pas vaccinés contre la maladie". Les quartiers les plus touchés sont les quartiers à forte population ultra-orthodoxe juive: les opposants aux vaccins y sont nombreux, et ont souvent des liens avec des communautés orthodoxes de Brooklyn, également touchées par la maladie, selon le New York Times. De nombreux vaccins sont théoriquement obligatoires aux Etats-Unis pour aller à l'école.

47 des 50 Etats américains permettent la dispense vaccinale pour raisons personnelles, philosophiques, ou religieuses.

Dernières nouvelles