Après les enseignants, Jean-Michel Blanquer écrit aux directeurs d'école

Le point sur la grève du jeudi 4 avril dans les écoles des Landes

Le 30 mars dernier les enseignants des Landes s'étaient déjà mobilisés. archives Nicolas Le Lièvre

"La colère est forte contre ce projet de loi fourre-tout qui non seulement ne répond pas aux défis posés à l'école, mais envisage de la bouleverser", écrit le syndicat SNUipp FSU dans un communiqué.

Plusieurs points du projet de loi "pour une école de la confiance", qui concerne essentiellement le primaire, suscitent l'inquiétude de la communauté éducative, dont la création d'"établissements publics locaux d'enseignement des savoirs fondamentaux" (EPSF), explique Valérie Cailloux, directrice d'une maternelle à Vimy (Pas-de-Calais). Le texte de loi a été voté par l'Assemblée nationale, le 19 février. Cette nouvelle organisation fait craindre la disparition des directeurs d'école puisque le texte indique que le chef d'établissement "exerce simultanément les compétences attribuées au directeur d'école", assisté d'adjoints "dont un au moins est chargé" du premier degré.

Dans une lettre adressée aux enseignants, Jean-Michel Blanquer a toutefois garanti le "maintien de la fonction de directeur d'école" et que les EPSF dépendront de "l'accord de la municipalité et du conseil d'école" et reposeront donc sur le volontariat.

Après la manifestation de ce samedi 30 mars qui avait rassemblé dans les rues de Limoges environ 400 personnes (200 enseignants et 200 parents d'élèves), les enseignants - notamment du premier degré - sont à nouveau mobilisés ce jeudi 4 avril.

Le ministre reçoit par ailleurs ces jours-ci les organisations syndicales, opposées au projet de loi, qui ont appelé à une nouvelle mobilisation des enseignants jeudi. Dans le primaire, les enseignants doivent dire à l'avance s'ils se mettront en grève.

Jean-Michel Blanquer déplore "les bobards" qui circulent selon lui à propos de sa loi mais a donné plusieurs signes d'ouverture aux syndicats, ont indiqué à l'AFP plusieurs sources.

Dernières nouvelles