Google annule son comité d'éthique sur l'intelligence artificielle et cherchera d'autres solutions

Intelligence artificielle Google dissout son comité d’éthique au bout d’une semaine

Les employés de Google réclamaient le départ de deux membres du comité Arnd Wiegmann REUTERSPlus

Au final, il semble que Google aurait été bien avisé de vérifier l'éthique... des membres de son comité d'éthique. Le texte a été signé par 2300 personnes, dont des employés de Google et des universitaires.

Le comité d'éthique de l'IA, ou plutôt "Le Conseil Consultatif externe sur les technologies avancées " qui doit "guider le développement responsable de l'intelligence artificielle " chez Google, ce ne sera pas pour tout de suite. Cette assemblée devait réunir 4 fois par an 8 membres, parmi lesquels des technologues, des philosophes et des économistes, mais elle est d'ores et déjà supprimée. Apparemment, ce serait l'inclusion de la présidente de Heritage Foundation, Kay Coles James, qui aurait causé cette dissolution de l'assemblée de Google.

La semaine dernière, Google annonçait sur son blog la création dévoile l'ATEAC, son groupe de réflexion indépendant composé d'experts. Luciano Floridi (autre membre du comité et Professeur de Philosophie et d'Éthique de l'information à l'Université d'Oxford, Directeur du Digital Ethics Lab de l'Oxford Internet Institute, Professeur adjoint au Exeter College et titulaire de la Chaire 'Data Ethics Group' de l'Institut Alan Turing) a également indiqué sur Facebook que "demander à Kay Coles James était une grave erreur qui envoie le mauvais message concernant l'objectif et la nature du projet ATEAC ".

" Il est devenu clair que, dans ce contexte, l'ATEAC ne peut pas fonctionner comme prévu", a affirmé Google jeudi à l'Agence France-Presse. "Nous y mettons donc fin et recommençons tout à zéro ". Nous continuerons d'être responsables dans notre travail sur les questions importantes que soulève l'IA, et nous trouverons différents moyens de recueillir des opinions extérieures sur ces sujets.

Dernières nouvelles