Airbus juge "totalement injustifiées" les menaces américaines — Subventions

Trump menace l'UE de nouvelles taxes en raison des aides à Airbus

Les États-Unis menacent de taxer les produits européens contre les subventions d'Airbus - Commerce

Le bureau du représentant américain au Commerce (USTR) a publié lundi 8 avril une liste de produits européens qui pourraient faire l'objet de droits de douane en représailles aux subventions accordées par l'Union européenne à Airbus. Ça va bientôt s'arrêter!

Il s'agit là d'une nouvelle étape dans un conflit vieux de 14 ans entre Boeing et Airbus, via les Etats-Unis et l'Europe, qui s'accusent mutuellement devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) de verser des aides illégales à leurs champions aéronautiques respectifs.

Ce tweet est ambigu, car sa formulation laisse entendre que la décision d'imposer ces taxes punitives est prise, là où le représentant américain au Commerce a publié la veille une liste de produits pouvant potentiellement être frappés si l'UE ne renonçait pas à certaines subventions à Airbus.

Mais elle cible aussi des produits en majorité agricoles, venant de toute l'UE, comme les steaks d'espadon, les filets de saumon, des fromages (Roquefort, Cheddar, Pecorino), des fruits, de l'huile d'olives, des vins, ainsi que des vêtements, des produits laitiers et des motos. Boeing ajoute qu'il "a toujours soutenu le respect par les États-Unis des décisions de l'OMC et qu'il est temps que l'UE suive cet exemple et cesse tout soutien gouvernemental illégal pour Airbus". Bruxelles a d'ailleurs jugé, mardi matin, "largement exagéré" le niveau des contre-mesures envisagées sur les produits européens par Washington.

Ce communiqué intervient dans un climat de tensions commerciales récurrentes avec la Chine et l'Union européenne.

Pour autant, "notre but ultime est de conclure un accord avec l'UE pour mettre un terme aux subventions aux gros porteurs civils, qui sont en contradiction avec (les conclusions) de l'OMC".

"A l'opposé, Boeing n'a pas démontré la moindre volonté de se conformer à la décision de l'OMC du 28 mars 2019 au sujet des subventions massives reçues par [le groupe américain] qui sont clairement en contraventions avec les règles de l'OMC", a accusé Airbus dans cette déclaration.

Ce conflit commercial, dont l'enjeu s'élève à des milliards d'euros ou de dollars, est le plus long et le plus compliqué traité par l'OMC. "Lorsque l'UE arrêtera ces aides néfastes, les taxes douanières imposées en représailles pourront être levées", affirme le communiqué de M. Lighthizer. Mais les Américains ont parallèlement demandé à l'OMC de déterminer le montant des sanctions qu'ils pourraient imposer à l'UE.

Washington menace de relever les droits de douane sur une série de produits européens, pour contrer les aides de l'Union au secteur aéronautique.

Boeing est actuellement en pleine tourmente en raison de la mise en cause de la sécurité de son nouveau modèle de moyen-courrier 737 MAX, après deux accidents mortels en quelques mois en mer de Java (Indonésie) et en Ethiopie.

Dernières nouvelles