Les perspectives de croissance en baisse pour 2019 — Economie africaine

Le FMI revoit en baisse sa prévision de croissance pour l’Algérie

Marché : Le FMI abaisse encore ses prévisions de croissance 2019

Washington, 10 avril (Gabonactu.com) - La guerre commerciale déclenchée par le président américain Donald Trump contre la Chine ainsi que la crise au Venezuela sont les principales menaces contre l'économie mondiale, a soutenu mardi l'économiste en chef du Fonds monétaire internationale (FMI), Gita Gopinath à l'occasion de la présentation des perspectives économiques mondiales. L'Allemagne, dont la croissance pourrait perdre 0,5 point à 0,8%, voit la production de son secteur automobile fortement perturbée par de nouvelles normes d'émissions polluantes.

Le Royaume-Uni est, lui, confronté à sa difficile sortie de l'Union européenne.

Les obstacles structurels devront continuer à peser sur l'investissement et la productivité, a poursuivi le Fonds, soulignant que l'Afrique du Sud a besoin de mettre en œuvre des réformes structurelles pour encourager l'investissement privé, l'emploi et la croissance.

Le FMI prévoit aussi que l'économie de la région Moyen-Orient/Afrique du Nord connaîtra cette année une croissance de 1,3%, en baisse de 0,9% par rapport à ses projections de janvier, principalement en raison des sanctions imposées à l'Iran, du ralentissement de la croissance pétrolière et des troubles qui agitent la région.

Par ailleurs, se félicite le FMI, un certain nombre de banques centrales, à commencer par la Réserve fédérale américaine (Fed), ont marqué une pause salutaire dans la hausse des taux d'intérêt.

Au vu de ces nouvelles données, la croissance de l'Afrique subsaharienne devrait s'accélérer à 3,5% en 2019 et à 3,7% en 2020.

La croissance de la Chine a ralenti suite à un resserrement réglementaire nécessaire pour limiter les activités bancaires parallèles (shadow banking) et d'une augmentation des tensions commerciales avec les États-Unis.

"Bien qu'une croissance mondiale de 3,3% demeure raisonnable, les perspectives de nombreux pays sont très moroses, avec des incertitudes considérables à court terme, d'autant que les taux de croissance des pays avancés convergent vers leur potentiel modeste à long terme", indique-t-elle.

Les récentes mesures de stimulation de l'économie chinoise doivent en outre faire la preuve de leur efficacité et la reprise économique dans des pays tels que l'Argentine et la Turquie doit se matérialiser.

On notera qu'il s'agira de la plus faible croissance du PIB mondial depuis une décennie.

Disparue depuis mercredi après-midi de son domicile de Villars-sur-Glâne, la.

Le Conseil général de Fribourg a approuvé un crédit de 21 millions pour la.

Le niveau de sécurité des trains de marchandises n'est toujours pas atteint.

Dernières nouvelles