Ligue des Champions : Liverpool et Tottenham prennent une option sur les demis

Tottenham : Harry Kane l'assure, il reviendra de blessure

Ligue des champions : Hugo Lloris, Monsieur pénalty

Il est de retour.

Plus rien à voir donc avec le joueur assez transparent que les fans de l'écurie anglaise ont vu évolué depuis l'été 2016.

Mardi 9 avril, le leader Liverpool reçevait Porto, tandis que ses poursuivants Manchester City et Tottenham s'affrontaient à Londres, dans le cadre des quarts de finale de la Ligue des Champions. Et qu'importe si City est privé de Benjamin Mendy et Bernardo Silva, ou que Kévin De Bruyne et Leroy Sané ne sortiront que très tardivement du banc de touche (89e). Il met de l'agressivité, il met des coups dans tous les impacts. Nous concédons peu d'occasions et les joueurs ont été capables de créer beaucoup d'occasions.

Josep Guardiola n'avait pas manqué de rappeler en amont de cette rencontre que son équipe est toujours en course pour un incroyable quintuplé. "On a aussi appliqué les consignes du coach, c'est aussi sa victoire ". Ca n'a pas l'air bien. "Et il montre que techniquement, il n'est pas maladroit". Hugo Lloris, qui a arrêté 13 des 55 penalties qu'il a défendus dans sa carrière, a stoppé son 3ème pénalty de suite en 2019, face à Sergio Agüero. "Je suis content de mon match, confie l'ancien Toulousain". Et pourtant, dès les premières minutes de ce duel au sommet, les Citizens ont clairement cherché à prendre le contrôle du match entre possession de balle et bloc placé très haut sur le terrain. (.) "On sait que si on veut faire une belle opposition face à ce genre d'équipe, il faut mettre de l'intensité et de l'agressivité dans la performance; il y a eu des moments ce soir (mardi), où on a su être très solides et montrer notre solidarité".

Dernières nouvelles