Racisme - Matuidi revient sur les cris racistes à Cagliari

Blaise Matuidi Cagliari Juventus

Getty Images

Blaise Matuidi était l'invité du Canal Football Club, pour parler de sa triste expérience lors de la rencontre de la Juventus face à Cagliari en championnat. "C'est important de le dire haut et fort. Ce sont des choses qui ne doivent pas se dire et doivent être sanctionnées", poursuit Blaise Matuidi, qui s'érige en père de famille". Cris visant Blaise Matuidi mais aussi ses co-équipiers, Moise Kean et Alex Sandro et qui avaient redoublé d'intensité lors d'un second but décisif pour la Juve, marqué par Moise Kean. " Sur quelques ballons que l'on touchait, par moments, il y avait des cris d'imitation de singe". C'est pour ça que Moise a célébré en disant qu'il ne comprenait pas.

L'entraîneur de Cagliari Rolando Maran a ainsi jugé que la célébration du jeune attaquant - immobile, silencieux et bras écartés devant une tribune - était "peut-être un peu exagérée" et avait "créé des tensions". Par la suite ça s'est intensifié, il y en a eu de plus en plus. Malheureusement cela a duré jusqu'à la fin.

" Pour moi, ce sont des gens stupides qui n'ont vraiment rien à faire dans des stades de football".

L'ex joueur du PSG explique aussi avoir été furieux sur le terrain: "Je ne pouvais pas me calmer, parce que je n'ai pas envie d'ignorer ça, il ne faut pas l'ignorer mais le combattre". Il faut le combattre, pas l'ignorer.

Comme il l'a confié à ses partenaires, dans l'intimité du vestiaire bianconero, Blaise Matuidi quittera le terrain la prochaine fois.

"J'ai eu l'impression que l'arbitre ne prenait pas la bonne décision (arrêter le match, ndlr) mais après j'ai eu une discussion avec l'arbitre, qui a été ouvert: il n'avait pas compris", a poursuivi le milieu de 31 ans, arrivé en Italie à l'été 2017. "J'ai des enfants et ce n'est pas ce monde-là que j'ai envie qu'ils voient".

Dernières nouvelles