"Ce n'est pas la même vanne" — Gad Elmaleh

Sans opération ni médicamentation

Accusé de plagiat, Gad Elmaleh se défend : "Les observations n'appartiennent à personne"

Il est devenu le spécialiste des plagiats entre humoristes. Il avait réussi à faire supprimer les vidéos compromettantes de Twitter mais le site a finalement fait marche arrière en les remettant en ligne.

Gad Elmaleh s'est donc défendu en soulignant que "les observations populaires, qui sont présentes dans nos vies, sont les prémices d'un bout comique en stand-up". Le comédien réfute ces accusations. La tentative avait échoué: les tweets étaient réapparus quelques jours plus tard.

Ce n'était pas le point de vue du youtubeur aux manettes de CopyComic. CopyComic a donc reçu, par le biais de Facebook, un mail dans lequel l'équipe du réseau social lui explique qu'il fournira à l'avocate e Gad Elmaleh "certaines informations concernant son compte".

"Le tribunal de première instance de Paris dans l'affaire 19/385 a envoyé une assignation à Facebook Ireland Limited, notre client, demandant de fournir à Isabelle Wekstein-Steg (l'avocate de Gad Elmaleh) des informations au sujet de votre compte". Il s'agit d'une ancienne démarche diligentée par mes soins il y a plusieurs mois, dans le cadre de procédures automatiques de demandes de retrait de vidéos, mises en place depuis plusieurs années, a tenu à préciser l'avocate. "Je ne l'ai pas poursuivi et je n'ai rien engagé depuis à l'égard de Facebook ou de quelque plateforme que ce soit".

Grâce à Facebook, l'humoriste détiendrait donc probablement son identité. Le reportage expliquait également l'inutilité de poursuites judiciaires, trop longues et coûteuses, pour les humoristes plagiés, notamment américains.

Gad Elmaleh prépare sa contre-attaque. Connu à l'international, il a par exemple été banni du Bordel Comédie Club, un cabaret d'humour réputé à Montréal, qui a déclaré vouloir "protéger les humoristes et les créateurs". "C'est une observation qui n'appartient à personne". C'est un point de départ et après, libre à toi de dire ce que tu veux là-dessus " (...) " Un mec bourré qui titube ça ne t'appartient pas.

Dernières nouvelles