Après des cas de listériose, plusieurs fromages retirés de la vente

Listériose: plusieurs fromages retirés de la vente

Listériose: plusieurs fromages retirés de la vente DR

Plusieurs cas de listériose ont été relevés récemment chez des consommateurs des fromages des marques Beillevaire et Reflet de France.

"Les investigations épidémiologiques, environnementales et de traçabilité alimentaire se poursuivent afin de préciser l'origine de la contamination", ont-ils précisé dans un communiqué. "Certains de ces produits ont été affinés et transformés par d'autres sociétés, ils sont également retirés du marché et rappelés", indique l'Afsca. Les crèmes et fromages concernés ont été commercialisés jusqu'au 9 avril au rayon libre-service et au rayon traditionnel de différentes enseignes nationales et dans des magasins de vente au détail.

Deux personnes ont été contaminées en Seine-et-Marne, après avoir consommé des produits de la société, comme l'explique l'annonce de la préfecture: "Depuis l'identification par Santé publique France de cas d'infection à Listeria de personnes ayant consommé du fromage fabriqué par la société Fromagère de la Brie, les autorités sanitaires des ministères en charge de la santé et de l'alimentation en lien avec l'entreprise sont mobilisées afin de prendre toutes les mesures nécessaires à la protection des consommateurs".

Par mesure de précaution, l'ensemble des fromages au lait cru et au lait pasteurisé fabriqués par cette société ont été rappelés.

Il s'agit des crèmes en vrac et des fromages de type Brie, Coulommiers, Chevru, Châtel, Marquise, Saint-Siméon, Vignelait, Bayard, Jean de Brie, Brillat-savarin, Crème de France, Explorateur, Morin, Fromage à la truffe d'été, Le Coeur de la fromagère et Orvannais, commercialisés sous la marque Société Fromagère de la Brie ou Loiseau.

Des Coulommiers, du Camembert bleu d'Auvergne, du Crémeux au poivre ou encore du Brillat-Savarin ou de la Boule de raisin.

L'agence recommande aux personnes qui en auraient consommé et qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, et des courbatures de consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation. Le délai d'incubation est de 8 semaines.

Ne prenez pas de risques.

Les enseignes, qui ont distribué ces produits, ont l'obligation d'informer leurs clients, rappellent les ministères de la Santé et de l'Agriculture.

Dernières nouvelles