Prix de l'électricité : deux associations écrivent à Macron pour empêcher la hausse

Prix de l'électricité: deux associations écrivent à Macron pour empêcher la hausse

Prix de l'électricité: deux associations écrivent à Macron pour empêcher la hausse

L'État devrait bientôt appliquer une hausse de 5,9 % du tarif réglementé de vente de l'électricité. En cas de réponse négative, elles envisagent de saisir le Conseil d'État. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) préconise une hausse des tarifs de près de 6 %.

En outre, la CLCV et l'UFC-Que choisir trouvent que cette possible hausse ne correspond pas à la couverture des coûts de fourniture d'électricité par EDF et qu'elle "permettrait à EDF et aux opérateurs alternatifs d'augmenter indûment leur prix avec notamment une croissance de 87% de la marge de l'opérateur historique", ajoute le site Internet de l'UFC-Que choisir.

Deux associations de consommateurs, CLCV et UFC-Que Choisir s'opposent à la possible prochaine hausse des tarifs réglementés de l'électricité et ont adressé une lettre ouverte au Président français.

Les tarifs réglementés d'électricité avaient été gelés cet hiver en pleine crise des "gilets jaunes". Il peut tout d'abord agir sur l'explosion de la valeur des Certificats d'économie d'énergie (CEE) et sur les coûts commerciaux d'EDF (encore récemment pointés du doigt par la Cour des comptes sous l'angle de sa politique salariale très avantageuse), qui pèsent tous deux sur le TRV. Les constats cinglants de l'Autorité de la concurrence, dont le Gouvernement fait inexplicablement litière, appellent pourtant à rejeter en bloc la hausse prévue du TRV.

"En conclusion, la CLCV et l'UFC-Que Choisir demandent à Emmanuel Macron de prendre des mesures concrètes " dans les plus brefs délais pour limiter la hausse du TRV " sous menace " de saisir le Conseil d'État pour en obtenir l'invalidation ".

Dernières nouvelles