Uber lance ses vélos et trottinettes électriques Jump à Paris

En trottinettes électriques Uber à Madrid

Uber lance sa première flotte de trottinettes électriques en Europe, via sa filiale Jump

Avec le lancement de Jump, le géant américain étoffe son offre de mobilité urbaine et intègre de nouvelles solutions de mobilité douce.

La montée en puissance se fera par étapes, promet la société de San Francisco: elle annonce 500 vélos rouge vif à assistance électrique disponibles ce jeudi, et autant de trottinettes, " avec un déploiement progressif dans les prochaines semaines ". Les vélos et trottinettes sont accessibles au prix de 0,15 euro la minute, à compter du déverrouillage ou d'une réservation faite au préalable, et de 1 euro de frais de déverrouillage. Rencontré il y a un mois lors de son passage à Paris, Ryan Rzepecki, le fondateur de Jump, estimait que son service de vélopartage serait complémentaire de Velib', par son fonctionnement notamment: le service subventionné par la Mairie de Paris repose sur des stations pour prendre et laisser les vélos, alors que ceux de Jump sont géolocalisables.

Concernant Jump, Uber adhère à la charge de bonne conduite de la marie de Paris pour la location de vélos électriques en libre-service (PDF), et prochainement pour les trottinettes électriques.

Paris est la première ville européenne où et les vélos et trottinettes Jump sont disponibles simultanément dans l'application Uber. Cette nouvelle génération de vélos est équipée de batteries remplaçables pour optimiser leur rechargement. La connectivité du vélo a été améliorée pour optimiser l'expérience utilisateur et améliorer le diagnostic en temps réel de chaque vélo.

Uber espère lever environ 10 milliards de dollars via son entrée en Bourse (IPO) et atteindre ainsi une valorisation d'environ 90 à 100 milliards, soit l'une des plus grosses IPO de l'Histoire, selon le Wall Street Journal mercredi.

Le secteur de la mobilité urbaine par application mobile attire énormément les investisseurs, qui misent sur les changements d'habitude des consommateurs, de plus en plus enclins à abandonner la voiture personnelle au profit de modes de déplacement partagés.

Dernières nouvelles