Maduro accepte l'aide humanitaire de la Croix-Rouge — Venezuela

Nouvelle panne d'électricité générale au Venezuela

Vue générale d'un quartier de Caracas lors d'une panne d'électricité le 26 mars 2019

Nicolas Maduro, qui nie que la situation actuelle du Venezuela puisse être qualifiée de crise humanitaire, a estimé que cette coopération devrait être mise en oeuvre "sans politisation grotesque", dans la "légalité et le respect".

Le Venezuela souffre depuis longtemps de pénuries de produits alimentaires et de médicaments. La Russie, la Chine et plusieurs autres pays ont apporté leur soutien à N. Maduro.

Washington, 11 avr 2019 (AFP) - Les dirigeants de la Banque mondiale et du FMI ont fait un constat d'impuissance jeudi: ils sont prêts à aider le Venezuela en proie à une crise humanitaire mais ils ne peuvent passer immédiatement à l'action faute d'une reconnaissance légitime d'un président.

De son coté, Nicolas Maduro a qualifié le vice président américain d'arrogant qui veut faire asseoir "la suprématie raciste" de l'Amérique dans son pays.

Évoquant devant le Conseil de sécurité, lors d'une réunion demandée par Washington, "un Etat en déroute", Mike Pence a précisé que les Etats-Unis étaient en train de rédiger un projet de résolution pour cette reconnaissance par les Nations unies.

"C'est un nouvel épisode du spectacle destiné à renverser le régime" de Nicolas Maduro, s'est insurgé l'ambassadeur russe à l'ONU Vassily Nebenzia, alors que Mike Pence avait déjà quitté la salle du Conseil. "Si vous souhaitez rendre leur grandeur aux Etats-Unis, ce que nous souhaitons tous, arrêtez les ingérences", a lancé le diplomate russe. "Nous devons arrêter cette guerre menée par Donald Trump", a-t-il dit.

Depuis le début de l'année, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est montré incapable de s'entendre sur une ligne commune à l'égard du Venezuela.

En janvier, le secrétaire d'Etat Mike Pompeo avait fait le déplacement, suivi en février de l'envoyé spécial américain Elliott Abrams.

La capitale Caracas et une grande partie du Venezuela ont été à nouveau plongées dans le noir dans la nuit de mardi à mercredi en raison d'une nouvelle panne d'électricité, selon l'Agence France-Presse et des témoignages publiés sur les réseaux sociaux. "Nous assurons désormais le service (de fourniture d'électricité) sur tout le territoire national", a annoncé le ministre de la Communication Jorge Rodriguez.

Depuis le 7 mars et une panne géante qui avait laissé presque tout le pays dans l'obscurité pendant cinq jours, les coupures d'électricité ont été sporadiques au Venezuela, affectant notamment les services de distribution d'eau, les transports et les réseaux de téléphone et internet.

Washington veut faire voter une résolution à l'ONU pour que J. Guaido, président intérimaire actuellement soutenu par une cinquantaine de pays, soit officiellement reconnu.

Dernières nouvelles