Bientôt des cœurs humains imprimés en 3D ?

Le cœur inerte a la taille d'une cerise plongé dans un liquide

Le cœur inerte a la taille d'une cerise plongé dans un liquide

Cependant, il reste encore des étapes avant de dépasser le stade de simple prototype, comme l'ont relevé les scientifiques: " si l'impression en 3D est considérée comme une approche prometteuse pour concevoir des organes dans leur intégralité, plusieurs difficultés demeurent.

Les scientifiques israéliens qui sont parvenus à imprimer en 3D un cœur avec des tissus humains et des vaisseaux sanguins parlent de leur réalisation comme d'une "avancée médicale majeure". Il a travaillé en collaboration avec le professeur Assaf Shapira de la faculté des sciences de la vie de l'université de Tel Aviv et Nadav Moor, étudiant doctorant.

"C'est la première fois qu'un cœur est fabriqué avec une imprimante 3D avec du tissu humain provenant d'un patient", a expliqué le directeur de la recherche, le professeur Tal Dvir.

"Ce coeur a été conçu à partir de cellules humaines, et de matériaux biologiques propres au patient". C'est pour cela que la création et l'impression d'un cœur en 3D à partir des cellules des personnes malades pourraient être la solution.

Les maladies cardiovasculaires sont la deuxième cause de décès en France, la première chez les femmes, et sont à l'origine d'environ 140 000 morts par an. La transplantation cardiaque est souvent le seul traitement disponible pour les patients en insuffisance cardiaque terminale.

Tal Dvir se montre par ailleurs optimiste sur l'avenir de l'impression 3D en médecine et a fait part de ses perspectives à 10 ans: "Il y aura des imprimantes 3D dans les meilleurs hôpitaux du monde, et ce genre de procédure deviendra courante".

L'équipe de scientifiques estime qu'il sera possible d'utiliser cette technologie d'ici une dizaine d'années sur l'être humain et les premiers essais sur les animaux devraient débuter d'ici 2020-2021. La taille de l'organe ne dépasse pas celle d'une cerise, mais la technique promet de pouvoir, un jour, traiter de nombreuses maladies cardiovasculaires grâce à des cœurs imprimés et greffés directement aux patients.

Vous avez apprécié cet article?

Dernières nouvelles