Les promesses de dons affluent

L'homme d'affaires François Pinault lors d'une conférence de presse à Paris le 19 février 2016

L'homme d'affaires François Pinault lors d'une conférence de presse à Paris le 19 février 2016

"Je vous le dis très solennellement ce soir: cette cathédrale nous la rebâtirons, tous ensemble".

La région Ile-de-France, elle, va débloquer 10 millions d'euros d'"aide d'urgence pour aider l'archevêché à faire les premiers travaux" de reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, a annoncé Valérie Pécresse. La question se pose dorénavant sur la réfection de la cathédrale, en partie ravagée par les flammes.

La Fondation du patrimoine a également annoncé lancer dès mardi une "collecte nationale" pour la reconstruction de Notre-Dame, a-t-elle annoncé dans un communiqué à l'AFP. Ce matin, une page officielle de dons a été mise en place. La Fondation précise qu'"aucun frais ne sera prélevé" et que "tous les dons donneront lieu à l'émission d'un reçu fiscal". La Fondation Bettencourt Schueller, avec le soutien exceptionnel de la famille Bettencourt Meyers, vient d'annoncer un don de 100 millions d'euros, tout comme le Groupe l'Oréal.

Le PDG du groupe Total Patrick Pouyanné a annoncé sur Twitter que le groupe, qui se présente comme le "premier mécène de la Fondation du patrimoine", allait faire un "don spécial" de 100 millions d'euros. Le montant sera décidé par le conseil d'administration de celle-ci.

Notre-Dame de Paris est sauvée, mais il va falloir rebâtir l'édifice vieux de plus de 8 siècles, qui a subi de lourds dégâts matériels. Une cagnotte a par ailleurs d'ores et déjà été créée par un internaute sur la plateforme Leetchi. Ce coût a été multiplié par dix en 15 ans, pour atteindre près de 900 millions d'euros par an, selon les magistrats financiers.

Aux États-Unis, la French Heritage Society, organisation basée à New York qui se consacre à la préservation des trésors architecturaux et culturels français, a lancé une page web pour collecter des fonds.

Autre grande fortune du secteur, la famille d'industriels Pinault, qui possède le groupe Kering, a annoncé débloquer 100 millions d'euros via sa société d'investissement Artemis.

"Cette tragédie frappe tous les Français et bien au-delà tous ceux qui sont attachés aux valeurs spirituelles".

"Face à un tel drame, chacun souhaite redonner vie au plus vite à ce joyau de notre patrimoine", a souligné François-Henri Pinault, président de la holding familiale et du groupe de luxe Kering.

Le numéro un mondial du luxe et la famille de Bernard Arnault - première fortune de France - "feront un don d'une somme globale de 200 millions d'euros au fonds dédié à la reconstruction de cette œuvre architecturale, qui fait partie de l'Histoire de France". Il s'agit pour l'heure du don le plus important pour reconstruire la cathédrale dévastée lundi soir par le feu, à égalité avec celui du groupe LVMH et de la famille Arnault.

Le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, qui contrôle la société d'investissement Fimalac, a lui aussi débloqué 10 millions d'euros, "pour la restauration de la flèche, symbole de la cathédrale", tombée dans l'incendie de lundi.

Dernières nouvelles