Le numerus clausus relevé de 10% dès septembre — Etudiants en santé

Qualifié d'

Le "numerus clausus" relevé de 10% en 2019

Le nombre d'étudiants qui seront admis en deuxième année de médecine, pharmacie, dentaire et sage-femme à la rentrée de septembre augmentera de 10% par rapport à l'an dernier, selon un arrêté paru au Journal officiel durant le weekend de Pâques.

La ministre en charge de la Santé l'avait annoncé... c'est désormais chose faite.

Sur les 4 spécialités (médecine, dentaire, sage-femme, pharmacie), 14 928 places seront ouvertes, soit 1 405 de plus comparé à l'année 2018-2019. Le nombre de pharmaciens formés augmentera de 137, soit 3 261 en tout et en maïeutique il y aura 42 places de plus, ce qui fait 1033 places au total.

A l'horizon 2020, ce quota qualifié d' "absurdité" par le Président Macron, devrait être supprimé, tout comme la première année commune des études de santé (PACES).

L'augmentation du numerus clausus figurait parmi les mesures inscrites dans le projet de loi de santé, révélé par Agnès Buzyn le 13 février. La loi santé qui prévoit ces mesures a déjà été adoptée à l'Assemblée nationale et son examen au Sénat est prévu en juin 2019.

Avec cette nouvelle législation, les quotas d'étudiants admis en 2e ou 3e année seront déterminés par les universités, en accord avec les agences régionales de santé, selon les capacités et les besoins du territoire. Et sur le moyen terme, l'objectif est d'augmenter de 20 % le nombre de médecins formés.

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

Dernières nouvelles