Epic Games troquerait ses exclusivités contre un Steam plus éthique

Surréaliste : Epic prêt à arrêter les exclusivités si Steam rétribue mieux les développeurs

Tim Sweeney d'EPIC promet de stopper les exclusivités si la plateforme Steam rétribue mieux les éditeurs

En décembre 2018, les studios Epic Games lançaient leur propre plateforme de distribution de jeux: l'Epic Games Store. Depuis, toutes les deux semaines, un nouveau jeu, connu ou non, est récupérable gratuitement, comme l'avait annoncé Epic Games lors du lancement de son store, d'ailleurs, sachez que Transistor est gratuit jusqu'à ce 2 mai, avant de laisser place à World of Goo.

Parallèlement à cela, le magasin en ligne s'est garni, petit à petit, de nouvelles œuvres vidéoludiques, notamment en exclusivité.

Epic Games reverse 88 % des revenus engrangés aux éditeurs ou aux développeurs de jeux tandis que Valve n'en reverse que 70 %.

Sur les boutiques d'Apple, les fameux 30% de " taxes " sont de plus en plus fragilisés, on l'a encore vu récemment avec Netflix qui préfère retirer ses abonnements de l'App Store plutôt que de verser un pactole à Tim Cook chaque mois.

Si Steam s'engageait à ce que tous les développeurs et éditeurs récupèrent systématiquement 88% des revenus sans conditions majeures, Epic organiserait rapidement son retrait vis-à-vis des exclusivités (tout en honorant nos engagements auprès de nos partenaires) et envisagerait de mettre ses propres jeux sur Steam.

Sur Steam, Valve fonctionne avec un système de revenu par niveaux. Epic pourrait bien prendre le dessus grâce à sa rétribution bien plus généreuse pour les éditeurs et une sanglante campagne d'exclusivité en cours et à venir (Metro Exodus, Borderlands 3, Anno 1800.) et cette politique a tendance à déplaire à certains joueurs, las de devoir installer diverses programmes sur leur machine. Nous verrons d'ici quelques semaines si le message a été reçu du côté de chez Valve, ou si la guerre des exclusivités continuera.

Dernières nouvelles