Le taux de chômage au plus bas aux États-Unis depuis 1969

Donald Trump Il bat le record de la création d’emplois depuis 1969			 0					By		Oscar Mbena		 		on				4 mai 2019	
				USA

Donald Trump Il bat le record de la création d’emplois depuis 1969 0 By Oscar Mbena on 4 mai 2019 USA

WASHINGTON, 3 mai (Reuters) - Les créations d'emplois ont été supérieures aux attentes aux Etats-Unis en avril et le taux de chômage est tombé à un creux de plus de 49 ans à 3,6%, soulignant la vigueur de la croissance de l'économie américaine. Il a reculé de 0,2 point par rapport à mars, où il s'établissait à 3,8%.

Le très attendu rapport mensuel sur l'emploi du département du Travail, publié vendredi, a aussi fait état d'une stabilisation de la croissance des salaires compatible avec une inflation toujours modérée.

Ce taux de chômage, le plus faible enregistré depuis décembre 1969, où il était à 3,5 %, reflète les solides embauches dans de nombreux secteurs, allant des services professionnels aux entreprises au bâtiment en passant par la santé ou l'assistance sociale.

Le taux de chômage est désormais inférieur au niveau de 3,7% qui correspond à la prévision des responsables monétaires de la Fed pour la fin de l'année.

Les emplois publics aussi ont fait bonne figure, s'inscrivant avec 27'000 embauches, au plus haut depuis huit mois, probablement dû au projet de recensement en cours qui va nécessiter beaucoup de personnels. "Les emplois ont déferlé en avril, le taux de chômage est tombé à son plus bas niveau depuis 1969", a posté sur twitter le président Trump.

En mars, le rebond des créations d'emplois avait déjà atteint 189.000 (chiffre révisé), pour 180.000 anticipés, et le taux de chômage était resté stable à 3,8 %, comme en février.

Le taux de participation de la main d'oeuvre, qui mesure la proportion de la population en âge de travailler qui occupe ou cherche un emploi, est tombé à 62,8% en avril après 63,0% en mars.

Le nombre de chômeurs a fléchi de 387'000 pour atteindre 5,8 millions, tandis que les travailleurs ne trouvant qu'un emploi à temps partiel restent nombreux à 4,7 millions. Le taux de chômage chez les Afro-américains est de 6,7%, contre 3,1% pour les Blancs.

La rémunération horaire moyenne a augmenté de 6 cents, installant la hausse sur un an à 3,2 %, ce qui est considérablement au-dessus de l'inflation.

Dernières nouvelles