Guerre commerciale: Washington reproche à Pékin d'avoir reculé sur certains engagements

Donald Trump veut rendre la pareille aux Chinois

Donald Trump veut rendre la pareille aux Chinois

Pour autant, le Conseil économique sino-américain relève que les exportations américaines vers la Chine ont baissé l'an passé et les Etats américains les plus exportateurs pâtissent des tarifs douaniers chinois.

Le négociateur en chef américain, Robert Lighthizer, a indiqué à des journalistes qu'il avait constaté "une érosion des engagements (pris) par la Chine" lors des discussions qui se sont tenues la semaine dernière à Pékin.

Robert Lighthizer a affirmé que les nouvelles sanctions seraient effectives à minuit dans la nuit de jeudi à vendredi (04H01 GMT), sans dire si cela dépendait de l'issue des négociations.

Alors que le président américain Donald Trump continue d'intensifier la guerre commerciale avec la Chine, de nombreux appareils électroménagers, notamment les machines à laver et les sèche-linges dans un magasin d'électroménager de New York, connaîtront probablement de fortes augmentations de prix.

L'administration Trump compte rééquilibrer les échanges commerciaux entre les deux pays et réduire le colossal déficit bilatéral des Etats-Unis (378,73 milliards de dollars en 2018, excédent des services compris).

La mise en place de cette taxe et une concrétisation des menaces de Donald Trump, qui a accusé Pékin de ne pas respecter ses engagements après dix sessions de négociation entre les deux parties.

"L'accord commercial avec la Chine avance, mais trop lentement, alors qu'ils tentent de renégocier".

"Augmenter les droits de douane ne réglera aucun problème", a répliqué mardi le ministère chinois des Affaires étrangères, par la voix d'un porte-parole.

Washington a appliqué la récente décision du Président Trump de faire passer de 10% à 25% les droits de douane sur 200 milliards de dollars de marchandises chinoises, a annoncé le Registre fédéral américain.

Les points de blocage évoqués par les Etats-Unis sont principalement relatifs au mécanisme de contrôle des engagements chinois, à la protection de la propriété intellectuelle américaine et au transfert de technologie forcé.

Alors que la Chine a montré son engagement à résoudre le différend commercial par le biais de consultations, le changement radical de ton de certains responsables américains assombrit la perspective d'un accord commercial rapide, et la Chine doit se préparer à tous les scénarios, ont noté les analystes chinois.

Pékin avait déjà fait savoir lundi que son équipe de négociateurs se préparait toujours à se rendre à Washington, sans alors confirmer spécifiquement de date, ni si le vice-Premier ministre Liu He dirigerait bien l'importante délégation chinoise.

"Nous avons reçu des indications selon lesquelles ils veulent un accord".

"Pendant dix mois, la Chine a payé des taxes douanières aux Etats-Unis à hauteur de 25% sur 50 milliards de dollars de (biens) technologiques, et 10% sur 200 milliards de dollars d'autres biens", a écrit le président américain sur Twitter. "Désolé, nous n'allons plus faire comme ça!", a encore tempêté Donald Trump lundi dans un tweet.

Dernières nouvelles