Les deux Français enlevés au Bénin ont été libérés

Touristes français disparus au Bénin: Homeky en mission dans le parc Pendjari
POLITIQUE
Bénin24 Télévision
9 Mai 2019 0

Touristes français disparus au Bénin: Homeky en mission dans le parc Pendjari POLITIQUE Bénin24 Télévision 9 Mai 2019 0

L'Elysée a confirmé vendredi 10 mai la libération de quatre otages dont deux touristes français enlevés au Bénin.

Une Américaine et une Sud-Coréenne ont aussi été libérées. Le MT Beroncello s'est également rendu au Quatar et au Levant dans le cadre de plusieurs " OPEX " (opérations militaires extérieures). "Je salue la mémoire des deux militaires des forces spéciales de l'opération Barkhane morts pour la France lors de la libération des quatre otages au Burkina Faso ", a écrit Florence Parly, la ministre des Armées, dans un communiqué. Il assure leurs familles, leurs proches et leurs camarades de son soutien et leur témoigne de son profond respect devant la détermination héroïque dont les deux militaires ont fait preuve. La ministre félicite également "les forces ayant mené cette opération complexe et ceux qui y ont contribué": "quatre vies ont été sauvées cette nuit, quatre vies entre les mains de terroristes".

Menée dans la nuit de jeudi à vendredi, elle a coûté la vie à deux militaires: le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello, tous deux officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales. Emmanuel Macron accueillera samedi les deux ex-otages français, ainsi que l'ex-otage sud-coréenne, à leur retour en France, prévu à Villacoublay, samedi à 17 heures, a annoncé l'Elysée. Grâce à des renseignements glanés plusieurs jours auparavant, notamment via les forces américaines, les autorités françaises ont retrouvé la trace des ravisseurs qui semblaient prendre la route du Mali, selon le chef d'Etat-Major des armées, le général François Lecointre. Ces facteurs ont été essentiels pour le succès de l'opération, garantissant la réactivité dès l'annonce de la disparition des deux Français, la mise à disposition de moyens et la cohérence d'ensemble de l'opération. C'est dans l'échange de coups de feu avec les ravisseurs que les deux militaires français ont trouvé la mort.

Né en 1991, il intègre la Marine nationale en rejoignant l'école de maistrance le 14 février 2011. Il s'agit de commandos marine appartenant au commando Hubert de Saint-Mandrier. En 2012, il est nageur de combat et rejoint le commando Hubert. "Il y occupait les fonctions de chef de groupe commando depuis le 1er avril 2018", précise la Marine nationale.

Il est intervenu à plusieurs reprises en Méditerranée, au Levant et au Sahel - où il était affecté depuis le 30 mars.

Il était titulaire de quatre citations (à l'ordre du régiment, de la brigade et de la division) avec attribution de la Croix de la Valeur Militaire et d'une citation à l'ordre de la Brigade avec attribution de la Médaille d'or de la Défense nationale.

Dernières nouvelles