Décès de Jean-Claude Brisseau, réalisateur de "Noce Blanche"

Mort de Jean-Claude Brisseau, cinéaste célébré à l'aura sulfureuse

Le cinéaste Jean-Claude Brisseau est décédé à l'âge de 74 ans

Son film "Noce Blanche", sorti en 1989, restera son plus grand succès (plus d'1,8 million d'entrées). La chanteuse qui ne garde que " de bons souvenirs " de sa collaboration avec Jean-Claude Brisseau lui a rendu hommage ce samedi 11 mai.

Jean-Claude Brisseau, au centre, en 2010. "C'est une expérience artistique que je garderai toujours comme un merveilleux souvenir". Prof de français dans un collège de Seine-Saint-Denis, il réalise son premier film pendant ses congés et se fait ainsi remarquer par des cinéastes comme Maurice Pialat et Eric Rohmer. "Mes pensées vont vers son épouse Lisa".

Dans les années 70 il rejoint l'Institut national de l'audiovisuel (INA), et passe de cinéaste amateur à professionnel avec un premier film d'abord prévu pour la télévision, "La vie comme ça". "Il osait un lyrisme extraordinaire, c'était inédit dans le cinéma", poursuit le critique.

Celui qui se présentait comme "le fils d'une femme de ménage ayant vécu dans un rêve de cinéma" était un véritable autodidacte. Il a donné des cours à la Femis pendant longtemps et il était adoré de ses élèves: "il savait vous parler de Ford, d'Hitchcock, de Bresson, et c'était communicatif".

Né en juillet 1944, Jean-Claude Brisseau a commencé sa carrière en tant qu'instituteur puis professeur tout en continuant à rêver de cinéma. Ses démelés ne l'empêchent pas de tourner. Parmi ses autres films notoires figurent notamment L'Ange noir, sorti en 1994, avec Sylvie Vartan dans un rôle dramatique, et La Fille de nulle part (2012), primé au Festival du film de Locarno. En 2018, le réalisateur à la personnalité controversée avait présenté son dernier film, Que le diablenous emporte qui mettait en scène l'actrice Fabienne Babe.

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

Dernières nouvelles