Donald Trump maintient plus que jamais la pression sur Pékin — Commerce

Les tensions commerciales entre Pékin et Washington montent d'un cran

Commerce: Pékin et Washington échouent encore à trouver un accord

Ces produits jusque-là soumis à des droits de douane de 10% sont désormais taxés à hauteur de 25% depuis 00h01 heure de New York (04h01 GMT) vendredi.

Dans un communiqué, le ministère chinois du Commerce a dit espérer que Washington et Pékin trouveront un compromis et régleront le contentieux par le biais de la coopération.

Cette hausse des droits de douane est intervenue au beau milieu de deux jours de négociations à Washington entre le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, et le vice-Premier ministre chinois, Liu He. "Si les droits de douane supplémentaires étaient imposés, la Chine n'aura guère d'autre choix que de prendre les contre-mesures nécessaires", a prévenu un porte-parole du ministère chinois du Commerce, faisant redouter une nouvelle escalade dans la guerre commerciale entre les deux premières puissances du monde. Pékin s'était notamment engagé à acheter davantage de produits américains -sans en préciser le montant et la quantité- pour réduire l'énorme déséquilibre commercial entre les deux pays.

En décembre dernier, Donald Trump et Xi Jinping avaient annoncé une trêve dans leur conflit commercial en conclusion d'un sommet du G20 à Buenos Aires. "Je viens de la recevoir et je vais probablement l'avoir au téléphone", a déclaré le président américain.

"Souvenez-vous, ils ont rompu l'accord avec nous et ont tenté de renégocier", poursuit-il. Il fustige aussi le vol de propriété intellectuelle auquel se livrerait la Chine et les barrières à l'entrée qui seraient imposées aux entreprises américaines. "Nous allons récupérer des dizaine de milliards de dollars de droits de douane de la Chine". Comme le note le Wall Street Journal, "il y a une semaine, on s'attendait à ce que les négociateurs parviennent à un accord".

Michael Taylor, directeur général pour la région Asie-Pacifique de Moody's, estime lui que ce développement va exacerber l'incertitude autour du commerce mondial.

Mais l'administration Trump est restée sourde, bien déterminée à refonder la relation commerciale entre les deux pays, qui se disputent la domination dans les technologies du futur. Sont désormais concernés au total 250 milliards de dollars.

De nombreux économistes, de leur côté, affirment que ces tarifs douaniers affaiblissent certes la compétitivité chinoise mais qu'ils représentent des hausses de prix pour les entreprises et consommateurs américains.

"Le seul problème est qu'ils savent que je vais gagner (meilleurs économie et emplois créés dans l'histoire des USA, et encore plus), et l'accord deviendra bien pire pour eux (à obtenir) s'il doit être négocié durant mon deuxième mandat".

Dernières nouvelles