Droit à l'avortement : l'actrice Alyssa Milano appelle à la grève du sexe

Alyssa Milano lance un appel à la grève du sexe

Alyssa Milano appelle à une « grève du sexe » pour défendre le droit à l'avortement

Milano a lancé cette invitation sur son compte Twitter à partir du moment où la Georgie est devenue le quatrième État américain à interdire l'avortement après la détection d'un battement du cœur d'un fœtus - environ six semaines après le début de la grossesse, lorsque plusieurs femmes ignorent encore qu'elles sont enceintes.

La comédienne américaine Alyssa Milano a soulevé la controverse sur les réseaux sociaux en invitant les femmes à se joindre à elle pour déclencher une grève du sexe pour protester contre les restrictions à l'avortement imposées par des législatures contrôlées par les républicaines.

L'actrice, fer de lance du mouvement #MeToo en 2017, a également publié un message sur Instagram, samedi 11 mai, accompagné d'un grand X rose, appelant à la "grève du sexe".

Dans le sillage d'Alyssa Milano, plusieurs acteurs, producteurs indépendants et scénaristes se sont engagés.

"Nos droits liés à la procréation sont supprimés".

"Tant que nous les femmes n'aurons pas un contrôle légal sur notre corps, nous ne pouvons pas risquer de tomber enceintes", écrit la comédienne très engagée dans la défense du droit des femmes. Rejoignez-moi en ne faisant pas l'amour jusqu'à ce que nous retrouvions notre autonomie corporelle. J'appelle à une grève du sexe. "Faites passer le message", a indiqué Alyssa Milano avec le hashtag #SexStrike.

La Géorgie a de nombreux atouts, notamment financiers: le coût de la vie est bien moindre qu'à Los Angeles et surtout, l'État a adopté en 2008 des mesures fiscales très avantageuses pour les productions qui s'y tournent, qui peuvent avoir jusqu'à 30 % de crédit d'impôt.

Des films Marvel comme Black Panther ou Avengers: Infinity War ont été réalisés en Géorgie, qui accueille aussi les équipes de nombreuses séries télévisées, comme Stranger Things, Ozark ou The Walking Dead. L'an dernier, plus de 450 productions y ont installé leurs caméras, investissant 2,7 milliards de dollars. La bataille contre le droit à l'avortement, qui est un droit fondamental, est menée par les ultra-conservateurs aux États-Unis.

Dernières nouvelles