Geneviève de Fontenay, énervée, quitte le plateau en direct — TPMP

Sans opération ni médicamentation

Geneviève de Fontenay : pourquoi elle a quitté subitement le plateau de TMP

Ce mardi dans l'émission Touche pas à Mon Poste, les animateurs ont tout fait pour raisonner Geneviève de Fontenay afin qu'elle écoute leurs propos et qu'elle reste sur le plateau, mais l'ancienne présidente du comité Miss France n'a rien voulu savoir.

Geneviève de Fontenay était-elle venue sur le plateau en tant que militante anti-PMA, ou s'est-elle simplement perdue dans ses propos? "Cela fait deux ans que je corresponds par SMS avec Emmanuel Macron et je ne le ménage pas", a-t-elle expliqué à Cyril Hanouna. La soirée commençait plutôt bien, la dame au chapeau se montrant très bienveillante envers la nouvelle Miss France Vaimalama Chavez, pourtant très critiquée sur sa prise de poids: "Elle est très belle, c'est une très belle miss France". " Imaginez le malaise sur le plateau!"

Il aurait pu ajouter que deux parents qui s'aiment, fussent-ils du même sexe, valent mieux que deux parents de sexe opposé qui se chamaillent et que l'important, c'est le bonheur de l'enfant, tous ces arguments qu'on a déjà entendus et qui tendent à justifier le mariage homosexuel et à nier ses conséquences sur la filiation.

"Il faut vivre avec votre temps", suggère Cyril Hanouna. "Des enfants ont deux papas ou deux mamans qui sont très unis et qui s'en occupent très très bien". Quand on veut faire une loi pour dire qu'à la naissance, un enfant n'aura pas de père à la demande des lesbiennes, je pense que ça ne peut pas marcher. Après, la vie fait qu'on peut ne pas en avoir, mais pas à la naissance!

Geneviève de Fontenay n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. C'est quand même pas normal! " Les bien-pensants doivent trouver qu'elle est bien sectaire, mais admettent qu'elle a "le droit " de ne pas être d'accord, comme s'ils lui faisaient une faveur, alors qu'elle ne fait qu'exprimer la voix du bons sens - qui n'est pas, de nos jours, la chose du monde la mieux partagée". "On peut débattre, asseyez-vous!", lancent les chroniqueurs. Que diable allaient-elles faire dans cette galère?

Dernières nouvelles