Les USA déploient de nouveaux équipements militaires au Moyen-Orient

Media playback is unsupported on your device                  Nucléaire iranien Téhéran désavoue l'accord de 2015

Media playback is unsupported on your device Nucléaire iranien Téhéran désavoue l'accord de 2015

L'USS Arlington, ayant à son bord des Marines, des véhicules amphibie ainsi que des équipements conventionnels de débarquement et des hélicoptères, a pris la direction du Moyen-Orient tout comme un système de défense aérienne Patriot.

Face à des menaces d'attaques "imminentes", comme le rapporte Le Figaro, le Pentagone a annoncé le lendemain qu'un navire de guerre transportant des véhicules, notamment amphibie, et une batterie de missiles Patriot ont été envoyés au Moyen-Orient.

"Nous sommes en position et prêts à défendre les forces et intérêts américains dans la région", a ajouté le Pentagone, cité par l'AFP.

Pour justifier ces préparatifs, le Pentagone explique qu'il s'agit d'une " réaction aux informations quant aux préparatifs des Iraniens pour mener des opérations offensives contre les forces américaines ou des intérêts américains ". Le 7 mai, l'armée américaine a annoncé que des bombardiers stratégiques B-52 Stratofortress seraient déployés au Moyen-Orient.

Sur place se trouve déjà le USS Abraham Lincoln et un détache ment spécial de bombardiers B-52. Il s'agit d'une nouvelle décision destinée à mettre en garde l'Iran contre toute tentative de porter atteinte à des intérêts américains ou alliés dans la région.

L'administration américaine a ré-imposé des sanctions sur les exportations de pétrole iranien en novembre, après que le président Donald Trump a unilatéralement retiré son pays de "l'accord sur le nucléaire" de 2015 conclu entre Téhéran, Washington et cinq autres pays.

Mais quelques heures plus tard, le Secrétaire d'Etat Mike Pompeo redisait que toute attaque de l'Iran s'attirerait une réponse "rapide et décisive" des Etats-Unis.

Dernières nouvelles