Européennes : le parti du Brexit en tête des sondages au Royaume-Uni

Royaume-Uni: le Parti du Brexit toujours en tête des intentions de vote

Le Parti conservateur de la Première ministre Theresa May chute à la quatrième place dans un sondage à onze jours

Le Parti du Brexit, créé en avril par l'ancien chef de file de l'UKIP, Nigel Farage, est crédité de 34% des intentions de vote pour ce scrutin, qui, au Royaume-Uni, se tiendra le 23 mai, selon un sondage YouGov que publie lundi The Times.

Empêtrés dans la gestion désastreuse du Brexit, les conservateurs n'ont pas osé lancer officiellement de campagne pour les européennes, préférant faire profil bas. Le parti d'opposition souhaite notamment une union douanière permanente avec l'Union européenne, ce que refusent beaucoup de conservateurs pro-Brexit.

Dans le climat de mécontentement ambiant, le Parti du Brexit siphonne les voix des eurosceptiques, dénonçant les promesses " trahies " du gouvernement sur le Brexit.

Alors que le Royaume-Uni a obtenu un report au 31 octobre de la date du Brexit, initialement prévu le 29 mars dernier, le pays est de plus en plus divisé entre ceux qui veulent un retrait de l'Union européenne (UE) sans accord et ceux qui espèrent désormais éviter un Brexit - deux possibilités qu'aucun des grands partis ne soutient.

" La raison pour laquelle je suis de retour sur le devant de la scène, aujourd'hui, c'est parce que, pour dire les choses, nous avons été trahis par les politiciens de l'establishment", a déclaré Nigel Farage à la station TalkRadio".

Il a confié au Telegraph avoir observé avec une "fascination absolue" le succès du mouvement populiste cinq étoiles d'Italie et ne cache pas son admiration pour le président Donald Trump.

Selon cette enquête de ComRes, le parti de Nigel Farage raflerait 49 sièges de députés, devenant le second parti politique britannique, derrière le Labour. En 2016, il avait été le premier responsable politique britannique à rencontrer M. Trump après son élection à la Maison-Blanche.

Certains médias justifient la popularité de M. Farage et de son parti en les considérant comme les porte-parole des électeurs britanniques mécontents.

"Reconnaissant qu'il est " tentant " pour les électeurs de voter pour le Parti du Brexit, M. Fox prévient que " ça n'aboutira à rien ". Et de dénoncer le bilan de Nigel Farage au Parlement européen, où il est élu depuis 1999: "Il ne travaille pas (.), il ne défend pas les intérêts britanniques".

Si Nigel Farage a les faveurs des électeurs selon les sondages actuels, il lui faut encore transformer l'essai.

Dernières nouvelles