Francis Lalanne sorti de la manifestation par les "gilets jaunes" à Nice

Le député LR Eric Ciotti le 5 février 2019 à ParisPlus

Le député LR Eric Ciotti le 5 février 2019 à ParisPlus

Tout en dénonçant le comportement d'"activistes d'extrême gauche", il s'est engagé à déposer plainte "pour menaces de mort".

Ce samedi, pour l'acte 26 des Gilets jaunes, une manifestation se déroulait à Nice.

Lors d'une scène à laquelle l'AFP a assisté, place Masséna, le parlementaire, qui participait à une foire aux livres, a croisé un groupe de manifestants.

Plusieurs l'ont notamment traité de "collabo" et des policiers ont dû intervenir pour l'aider à se réfugier dans sa voiture. Sur une vidéo postée par Eric Ciotti sur les réseaux sociaux on entend des manifestants menacer de "cramer (sa) voiture".

Dans la foulée, le député a fustigé sur Facebook la "poignée d'activistes d'extrême gauche" qui l'avait pris à partie et a assuré qu'il envisageait de porter plainte auprès du procureur de la République "pour menaces de mort".

" J'ai choisi la liste de Francis Lalanne parce que c'est la seule liste Gilets Jeunes qui n'a pas de couleur politique, qui n'est pas un parti déguisé en Gilets Jaunes commence d'autres listes du même style. Personne ne m'empêchera de soutenir l'ordre, la loi et nos policiers victimes de cette violence", a déclaré M. Ciotti.

Éric Ciotti, le député et conseiller départemental des Alpes-Maritimes Les Républicains (LR), a été chahuté par des manifestants le 11 mai lors de l'acte 26 des Gilets jaunes à Nice, si bien qu'il a eu besoin d'un cortège policier, rapporte Nice Matin. Honteux déchaînement de haine envers un élu de la République. "Tout mon soutien cher Éric Ciotti", a écrit Laurent Wauquiez dimanche sur Twitter.

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

Dernières nouvelles