Le mystère reste entier après trois décès à l'arbalète — Allemagne

Allemagne trois corps percés de flèches retrouvés dans une auberge bavaroise

Trois corps percés de flèches retrouvés dans une auberge bavaroise

Deux nouveaux corps de femmes ont été découverts dans l'appartement d'une des trois personnes décédées, à Gifhorn en Basse-Saxe.

Retrouvez cet article sur LeParisien.frGuide béninois assassiné des deux Français, les hommages se multiplientDernière chance pour Enrico Macias de sauver sa villa de rêve " J'ai perdu un homme parfait": la compagne d'un soldat français tué au Burkina FasoAprès sa tentative de suicide, Isabelle Balkany sera-t-elle présente à son procès?

Le mystère reste entier, en Allemagne, après plusieurs décès à l'arbalète.

Samedi, trois corps avaient été découverts dans un hôtel isolé de Passau (Bavière), transpercés de carreaux d'arbalète. Tous étaient de nationalité allemande.

L'homme et la femme sur le matelas se tenaient la main, des carreaux enfoncés dans le crâne et la poitrine, selon la presse locale. "Les premières constatations effectuées sur les trois corps permettent d'envisager l'hypothèse que la mort ait pu être causée par les flèches d'une de ces arbalètes, mais les investigations sont toujours en cours". Les trois personnes s'étaient enregistrés tard vendredi soir et avaient réservé pour trois nuits, sans petit-déjeuner. Lorsqu'ils ont rejoint leur chambre, ils n'avaient pas de bagages et ont dû les récupérer ensuite.

L'homme avait un costume et une longue barbe blanche tandis que les deux femmes étaient habillées en noir, ont rapporté des témoins au quotidien populaire Bild. Ils ont souhaité "bonne nuit", ont pris de l'eau et des sodas et sont montés dans leur chambre, au deuxième étage.

Elle a indiqué n'avoir aucun élément suggérant qu'une autre personne puisse être impliquée. La police a trouvé trois arbalètes dans cette chambre: deux sur le lit, une encore dans un sac.

Des autopsies devaient être menées lundi et fournir de plus amples précisions.

Les résultats de ces autopsies, ordonnées par le parquet, sont attendus mardi.

La police inspectait également une camionnette sur lequel était collé un logo représentant un archer.

Dernières nouvelles