Après les attaques, l'Arabie Saoudite craint pour la sécurité de l'approvisionnement — Pétrole

Arabie : attaque de drones contre des installations pétrolières

Des drones bourrés d'explosifs s'attaquent au pétrole saoudien

"L'affaire a été annoncée peu après que les rebelles houthis, engagés dans une guerre civile au Yémen voisin, ont annoncé avoir lancé des attaques à l'aide de " sept drones " contre des " installations vitales saoudiennes", selon ce que rapporte la chaîne de télévision Massirah, qu'ils contrôlent. Aucun détail sur la date de l'attaque ou les cibles visées n'a été donné. [.] Notre objectif est de répondre aux crimes qui sont commis tous les jours contre le peuple yéménite.

S'exprimant lors d'une déclaration à l'agence de presse officielle saoudienne SPA, le ministre saoudien de l'énergie Khalid Al-Falih a affirmé que l'attaque a provoqué un incendie au niveau des stations de pompage.

Réuni tard mardi soir à Djeddah (ouest de l'Arabie Saoudite) sous la présidence du roi Salmane, le gouvernement saoudien a affirmé " l'importance de faire face aux entités terroristes qui commettent de tels actes de sabotage, notamment les miliciens Houthis soutenus par l'Iran au Yémen", a indiqué le ministre des Médias Turki Al-Shabanah dans ce communiqué. Cet oléoduc d'une longueur de 1.200 kilomètres a une capacité d'au moins cinq millions de barils par jour.

Les derniers actes de terrorisme et de sabotage dans le Golfe [.] visent non seulement le royaume, mais aussi la sécurité des approvisionnements pétroliers dans le monde et l'économie mondiale. L'Arabie saoudite intervient militairement depuis 2015 dans le conflit au Yémen pour aider le pouvoir face aux rebelles Houthis, soutenus politiquement par l'Iran.

On ne sait pas si les Houthis, qui sont en guerre au Yémen contre une coalition militaire sunnite dirigée par d'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, voulaient ainsi revendiquer la responsabilité de l'attaque de dimanche, qui a eu lieu près de l'émirat de Foudjaïrah.

Al-Falih a toutefois tenu à préciser que "les approvisionnements et les exportations de brut et de produits pétroliers (saoudiens) fonctionnent normalement sans interruption". Riyad dit agir en soutien au gouvernement internationalement reconnu du président Abd Rabbo Mansour Hadi, chassé de la capitale, Sanaa, quelques mois plus tôt.

Plus de détails à venir.

Dernières nouvelles