Le nouveau repreneur d'Ascoval proche de la cessation de paiement !

British Steel le sauveur d’Ascoval au bord de la faillite

Des employés d’Ascoval après la décision du tribunal de Strasbourg le 2 mai à Saint-Saulve. FRANCOIS LO PRESTI AFPPlus

Le groupe assure qu'il va respecter ses engagements et que ses problèmes de trésorerie n'avait pas d'impact sur la reprise. Les 270 salariés de l'aciérie Ascoval ont appris mardi que British Steel, le repreneur providentiel désigné le 2 mai par le Tribunal de Strasbourg, était au bord de la cessation de paiement.

La reprise de l'aciériste Ascoval de Saint-Saulve est-elle menacée? La presse britannique évoque même le risque d'une faillite. British Steel, qui a été désigné début mai comme repreneur de l'aciérie de Saint-Saulve (Nord) serait proche de la cessation de paiement.

"En revanche, British Steel compte toujours se porter repreneur d'Acoval", précise-t-elle. De son côté, le gouvernement français n'est pas inquiet, et maintient le rachat.

Le groupe britannique a reconnu mardi après-midi mener des discussions afin d'obtenir un soutien financier.

Dans un communiqué, le groupe "confirme que des négociations sont en cours avec le gouvernement britannique pour assurer la continuité de son activité et la poursuite de ses investissements en Grande-Bretagne, dans le contexte des incertitudes créées par le Brexit". "Et il faut le savoir, British Steel avait déjà obtenu une aide financière de 120 millions d'euros il y a à peine deux semaines", explique ainsi la journaliste.

Dernières nouvelles