F1 : Le GP des Pays-Bas de retour en 2020 !

Formule 1- Formule 1- Nigel Mansell en action sur sa Lotus au circuit de Zandvoort en 1984 l'avant-dernière édition disputée du GP des Pays-Bas qui sera de retour au calendrier en 2020. Boutroux L'Équipe

La F1 de retour aux Pays-Bas après 35 ans

Ces deux nouvelles courses feront passer la saison de 21 à 23 courses c'est à dire à presqu'une course tous les 15 jours ce qui risque de faire un peu lourd à gérer pour certaines écuries.

Si Chase Carey confirme ce mardi l'arrivée de Zandvoort, l'Espagne n'accueillera plus la Formule 1 dès l'an prochain, alors que le circuit Catalan doit faire face à une suspicion de fraude fiscale ces dernières semaines et n'obtiendra plus le soutien financier de la mairie de Barcelone. Un come-back sur le circuit de Zandvoort que la F1 a déjà sillonné pendant plus de 30 ans au siècle dernier, de 1952 à 1985. Chase Carey s'est félicité du retour du Grand Prix des Pays-Bas après trente-cinq années d'absence. Le dernier a été remporté par l'Autrichien Niki Lauda au volant d'une McLaren. Jan Lammers, directeur sportif de la DGP " Le circuit de Zandvoort est légendaire et connu dans le monde entier.

C'est désormais officiel, le Grand Prix des Pays-Bas sera de retour en 2020 à Zandvoort. La piste et l'infrastructure seront modifiées afin de respecter les normes établies par la FIA afin d'organiser une épreuve de Championnat du Monde de Formule 1. Un circuit apprécié des pilotes et qualifié " d'iconique " par le futur régional de l'étape, le pilote Red Bull Max Verstappen.

On rappellera que l'inscription au calendrier du championnat du monde du Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps, a été prolongée jusqu'en 2021 inclus. Dès le début de notre mandat en Formule 1, nous avons dit que nous voulions courir dans de nouveaux lieux, tout en respectant les racines historiques de ce sport en Europe. "Avec la popularité de Max Verstappen, je suis sûre qu'il y aura une grande affluence", a souligné le président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), Jean Todt.

"Des circuits traditionnels de l'époque, c'était certainement un des plus beaux et des plus atypiques en terme de design", se souvient pour l'AFP le double vainqueur de l'épreuve (1981 et 1984).

A retrouver en 2020 au coeur de la saison européenne des Grand Prix de F1.

Dernières nouvelles