Le président Trump reçoit le Premier ministre Orbannbsp

Etats-Unis: Donald Trump reçoit le Hongrois Viktor Orban malgré les critiques
AMÉRIQUE
Bénin24 Télévision
13 Mai 2019 0

Etats-Unis: Donald Trump reçoit le Hongrois Viktor Orban malgré les critiques AMÉRIQUE Bénin24 Télévision 13 Mai 2019 0

D'autant qu'elle a été plongée dans l'embarras par le général Chris Ghika, un porte-parole britannique de la coalition internationale, sous commandement américain, présente en Irak et en Syrie pour lutter contre les djihadistes, qui a démenti mardi toute " aggravation de la menace posée par les forces pro-iraniennes ".

Dans ce contexte explosif, qui multiplie les risques de confrontation militaire entre les deux ennemis, le président américain souffle comme souvent le chaud et le froid. "Je suis certain que l'Iran voudra bientôt parler", a-t-il notamment écrit sur Twitter. "Je voudrais qu'ils m'appellent", avait-il déjà tenté la semaine dernière.

"Je ne sais pas pourquoi le président Trump est confiant, car c'est totalement faux", a-t-il répondu jeudi depuis Tokyo, écartant "toute possibilité" de négociations avec les États-Unis.

"Mohammad Javad Zarif avait auparavant accusé les États-Unis de provoquer une " inacceptable " " escalade de tensions " à l'encontre de Téhéran.

Pourtant, quelques jours plus tôt, les relations tendues entre Washington et Téhéran se sont envenimées: déterminée à contrer les sanctions américaines, la République islamique a lancé un ultimatum à l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni pour la sortir de son isolement économique dans les secteurs pétrolier et bancaire. Le premier ministre hongrois était l'unique chef de gouvernement de l'UE à apporter son soutien au candidat républicain avant son élection. Mohammad Javad Zarif doit se rendre vendredi en Chine, autre signataire resté fidèle à l'accord.

Plusieurs députés démocrates ont même appelé dans une lettre le président Trump à renoncer à accueillir Viktor Orban tant qu'il n'aura pas "remis son pays sur le chemin de la démocratie et des droits humains". Selon le New York Times, il a prévenu son ministre de la Défense Patrick Shanahan qu'il ne voulait pas d'une guerre avec l'Iran.

"Une guerre avec l'Iran est possible, ce qui est inquiétant, mais je pense qu'il est plus probable que Trump limoge Bolton", a estimé Tom Wright, du cercle de réflexion Brookings Institution.

Dernières nouvelles