VivaTech 2019 : Macron tente d’apaiser les tensions face à Huawei

Huawei très officiellement une menace pour la sécurité des réseaux US

Guerre technologique : Donald Trump barre la route à Huawei, qui contre-attaque

"Le décret interdit les transactions qui impliquent des technologies de l'information et des communications ou des services conçus, développés, fabriqués ou fournis par des personnes appartenant à un adversaire étranger, contrôlées par lui ou soumises à sa juridiction ou à ses directives, lorsque le secrétaire au Commerce détermine qu'une transaction constituerait une menace pour la sécurité nationale", a déclaré le ministère du Commerce dans un communiqué.

Huawei, qui a démenti à plusieurs reprises les allégations américaines, s'est dit "prêt et disposé à collaborer avec le gouvernement américain pour trouver des mesures efficaces visant à garantir la sécurité des produits". Pékin dénonce une entrave à la libre concurrence et Macron un acte "pas approprié".

Dans un communiqué, le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, précise que Donald Trump a appuyé cette mesure qui "empêchera la technologie américaine d'être utilisée par des entités étrangères d'une manière qui peut potentiellement nuire à la sécurité nationale américaine ou à ses intérêts de politique étrangère".

Pour Pékin, il s'agit seulement d'une manœuvre déloyale faussant la concurrence. L'entreprise chinoise qui se présente comme "le leader sans rival de la 5G" estime en outre que ces restrictions ne feront que "cantonner les Etats-Unis à des alternatives inférieures et plus coûteuses". Les deux premières économies mondiales s'affrontent par l'imposition mutuelle de droits de douane accrus depuis que M. Trump a lancé les hostilités après avoir fait de la Chine une des cibles favorites de sa campagne présidentielle de 2016. "Cela fait un certain temps que les Etats-Unis abusent de leur puissance pour jeter de façon délibérée le discrédit sur les entreprises chinoises et les refouler ainsi à tout prix, ce qui n'est ni juste, ni respectable", a commenté Geng Shuang, porte-parole de la diplomatie chinoise.

Avec un chiffre d'affaires qui atteignait 93,5 milliards d'euros en 2018, Huawei réalise la plus grande partie de ses ventes en Europe et en Asie, le continent américain représente uniquement 6,6 % de son résultat annuel. Donald Trump est-il un magicien ou finira-t-il par provoquer un krach?

L'arrestation en décembre de la directrice financière de Huawei à Vancouver (Canada), à la demande de la justice américaine, avait déjà envenimé les choses.

A lire aussi - Donald Trump à la Chine: "Négociez maintenant".

Dernières nouvelles