Apple n’aurait ses propres puces 5G qu’en 2025

Apple- modem 5G Intel

Apple n’aurait ses propres puces 5G qu’en 2025

L'intégration d'un modem 4G Intel en remplacement du partenaire de longue date (et aguerri face aux demandes d'Apple) a été compliquée, la firme de Santa Clara peinant à fournir un résultat fonctionnel d'abord, et au niveau de son remplaçant ensuite. Selon Intel, "beaucoup d'entreprises ont montré un intérêt pour l'acquisition de nos actifs en lien avec les modems ".

"C'était le début de l'année 2017 et Apple préparait la nouvelle gamme d'iPhone qui sortira l'année suivante". Mais le modem Intel conçu pour ces appareils, connu sous le nom de 7560, ne fonctionnait pas correctement.

Si les premiers iPhone 5G utiliseront des puces Qualcomm, Apple envisagerait, sur le long terme, de ne plus dépendre de fournisseurs.

"Cela ne serait jamais arrivé chez Apple sous mon contrôle" aurait crié l'ingénieur Apple Srouuji responsable des puces de modem à son "homologue" d'Intel Venkata "Murthy" Renduchintala lors d'une réunion sur le campus de la société. Et c'est sans parler des difficultés internes de l'équipe.

Intel a annoncé qu'il ne souhaitait pas développer un modem mobile 5G. Néanmoins, la société travaille sur d'autres technologies dédiées à la 5G. Cette entente a fait gagner 4,5 milliards de dollars à Qualcomm, mais grâce à celle-ci, Apple pourra se fournir en puces 5G pour l'iPhone, et ne pas rater ce tournant de l'industrie des smartphones. Apple travaillerait également à la conception de son propre modem pour 2025. L'accord entre Apple et Qualcomm n'y est certainement pas étranger, la marque à la pomme jugeant le travail d'Intel pas assez efficient.

Dernières nouvelles