Appel à témoignages - Fin de vie : avez-vous rédigé vos "directives anticipées" ?

Jean Leonetti

Jean Leonetti

D'après le bilan du CCNE relayé par Le Figaro: "Seuls 60 % des Français savent ce qu'il y a dans cette loi, 40 % savent qu'il y a éventuellement des directives anticipées et 13 % seulement des Français" ont rédigé leurs directives anticipées. Une affaire qui a remis en lumière le dispositif des directives anticipées.

Très peu de Français connaissent la loi Claeys-Leonetti, entrée en vigueur en 2016. "La loi a défini la famille mais elle ne dit pas ce que c'est la famille ", poursuit-il.

Depuis la loi Leonetti du 22 avril 2005, il est possible de rédiger ses "directives anticipées ", c'est-à-dire ses volontés de fin de vie.

Il existe deux cas où les médecins peuvent passer outre ces directives. Le premier, s'il y a une urgence vitale: le médecin peut alors s'en affranchir le temps nécessaire à une évaluation de la situation du patient. Autre exception: si ces directives "apparaissent manifestement inappropriées ou non conformes à la situation médicale" de leur auteur.

Il doit s'agir d'un document écrit nommé "directives anticipées", daté et signé, avec les nom, prénom, date et lieu de naissance de l'auteur. Elles peuvent être écrites sur papier libre ou un formulaire.

Après l'intervention le 13 mai de Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et président élu de la Conférence des évêques de France (CEF), plus d'une dizaine d'évêques se sont publiquement opposés à l'interruption de l'alimentation et de l'hydratation du patient en état végétatif chronique, à l'instar des évêques Xavier Malle, Dominique Rey, Bernard Ginoux, Marc Aillet ou encore Matthieu Rougé. On peut par exemple les confier à un proche, à son docteur, les garder chez soi, et porter sur soi une indication sur le lieu où elles se trouvent. On peut aussi les enregistrer dans son dossier médical partagé (DMP, un carnet de santé numérique) si on en a ouvert un. Des limites de l'acharnement thérapeutique, du débat sur la fin de vie.

Dernières nouvelles