Pas-de-Calais. Listériose : une femme enceinte perd son bébé

Listéria dans le fromage de la Brie : une deuxième victime recensée

Listeria : dans le Pas-de-Calais, une femme enceinte perd son bébé après avoir consommé du fromage contaminé

Une femme enceinte habitant le Pas-de-Calais a perdu son bébé après avoir consommé du fromage produit par la Société Fromagère de la Brie, en Seine-et-Marne, contaminé par la bactérie listeria. C'est la deuxième victime de la listeria.

La nouvelle de ce drame survient après celle du décès, le 3 mai, d'une sexagénaire, qui avait acheté, dans un marché d'Auxerre (Yonne), un fromage fabriqué par la même entreprise. Sa famille a d'ailleurs porté plainte pour homicide involontaire. L'enquête alimentaire avait identifié, entre autres, la consommation d'un fromage de la société Fromagère de la Brie.

La direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de l'Yonne (DDCSPP 89) a procédé au prélèvement des produits dans le frigidaire de la victime.

Installée à Saint-Siméon (siège) et Saint-Rémy-de-la-Vanne (usine), en Seine-et-Marne, la société, qui produit des fromages au lait cru, est à l'arrêt depuis début avril, sur décision de la préfecture, après la découverte de ces "deux formes graves de listériose ". Depuis cinq ans, c'est la quatrième fois que les produits de cette entreprise sont rappelés pour cause de listeria mais les années précédentes, aucune infection n'avait été mortelle, rapporte encore Le Parisien. En attendant, les ministères invitent les consommateurs "qui détiendraient les crèmes et fromages concernés" à ne pas les consommer et à les rapporter au point de vente.

350 cas de listériose sont recensées chaque année, en France.

"L'idée que nos fromages puissent rendre les gens malades m'est insupportable" a déclaré au Parisien le patron de la Fromagère de la Brie. (.) Nos motivations ne sont pas mercantiles, nous sommes une petite entreprise familiale qui emploie 65 salariés, s'est défendu Philippe Bobin. "Des analyses régulières sont faites sur les fromages mais, malheureusement, avec le lait cru il y a davantage de risques", se défend Philipe Bobin.

Viennent ensuite les personnes âgées et/ou celle qui ont une maladie compromettant le fonctionnement de leur système immunitaire. "Ces personnes peuvent développer une infection du cerveau et de ses enveloppes (méningo-encéphalite)", explique Marc Lecuit. "Alors que la femme enceinte peut ne présenter qu'une fièvre isolée, les autres peuvent présenter de la fièvre et des signes neurologiques, comme une paralysie ou des troubles du langage", précise-t-il en ajoutant que "la listeria se transmet uniquement par voie orale, en mangeant des aliments contaminés". "Les investigations épidémiologiques, environnementales et de traçabilité alimentaire se poursuivent afin de préciser l'origine de la contamination", peut-on lire sur le communiqué.

Dernières nouvelles