Le prix du baril de pétrole sous la barre de 65 dollars

Pétrole: plongeon des cours sur fond de production record

Pétrole: plongeon des cours sur fond de production record Pétrole + Suivre

Vers 14H00 GMT (16H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont c'est le dernier jour de cotation, valait 64,84 dollars à Londres, en baisse de 2,03 dollars par rapport à la clôture de jeudi. A New York, le baril américain de WTI pour la même échéance perdait 1,33 dollar à 55,26 dollars. Aux États-Unis, en effet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 300 000 barils, mais cette diminution a été moins importante que ce que les analystes ont prévu.

Le président américain a annoncé que les Etats-Unis allaient mettre en place "des tarifs douaniers de 5% sur tous les biens en provenance du Mexique" et que ces derniers allaient "progressivement augmenter tant que le problème de l'immigration clandestine n'est pas résolu".

Les cours du pétrole reculaient fortement mercredi en cours d'échanges européens alors que la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis s'est intensifiée, détournant les investisseurs des actifs dépendants de la croissance mondiale.

D'après le cabinet d'analyses JBC Energy, cité par le site Internet suisse Allnews, l'offre de pétrole devrait être affectée par ces nouveaux droits de douanes américains s'ils touchent le pétrole.

"Le débit de pétrole mexicain vers les Etats-Unis avait atteint 660.000 barils par jour en mai, soit 200.000 barils de plus qu'en mai 2018", ont-ils rappelé.

Pour la semaine achevée le 24 mai, les analystes estiment que les stocks de brut ont reculé de 1,36 million de barils, ceux d'essence de 800.000 barils tandis que ceux d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole) auraient augmenté de 772.000 barils, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

Dernières nouvelles