A Montpellier, 2000 irréductibles Gilets jaunes manifestent sous tension

Des

Des"gilets jaunes manifestent le 1er juin 2019 à Paris

Les heurts ont fait 8 blessés légers vers 16 heures, quatre parmi les manifestants et quatre parmi les forces de l'ordre suite à des jets de projectiles et engins pyrotechniques, un policier ayant été brûlé au bras.

Pour leur 30e acte, le mouvement des Gilets jaunes a enregistré une très faible mobilisation ce samedi, avec 3700 manifestants dans toute la France à 14h, selon le ministère de l'Intérieur. Par ailleurs, 500 blacks blocs ont été décomptés lors de cette manifestation à Montpellier, à laquelle ont participé 2000.

Dans d'autres villes de France, la mobilisation a été très faible, comme à Marseille, où seuls 200 manifestants ont été recensés selon la préfecture. Une vingtaine de personnes ont été verbalisées pour avoir manifesté dans l'hypercentre, zone interdite par arrêté préfectoral.

Plus de 2.000 "gilets jaunes" manifestaient samedi à Montpellier, selon la préfecture, dans une atmosphère très tendue entre manifestants et forces de l'ordre, a constaté une journaliste de l'AFP.

En banlieue parisienne, une marche de Saint-Denis à Bobigny intitulée "Les gilets jaunes en banlieue, Acte I", a rassemblé un millier de personnes selon l'AFP.

Certains manifestants sont venus avec "des pics à glace, des gourdins" ou ont "jeté des sacs d'urine ou d'acides" sur les forces de l'ordre, selon la même source.

Les "gilets jaunes" vont aussi essayer de mobiliser en banlieue parisienne. Les manifestants répondaient à un appel national à défiler. Plusieurs magasins ont également subi des dégradations et deux vitrines ont été brisées. "Le mouvement concerne tout le monde et personne ne doit se sentir exclu", a affirmé Priscillia Ludosky, l'une des figures des gilets jaunes présente en soutien.

La manifestation s'est déroulée dans le calme depuis Saint-Denis jusqu'à Drancy, lorsqu'une compagnie de CRS qui bloquait la route a été prise à partie par des manifestants. Peu avant 15h, des centaines de manifestants ont été repoussés vers Gambetta, et ont brisé la vitrine d'une agence GMF et mis le feu à des cartons et à une poubelle, toujours selon le journal local. Elle se déroulera sur l'itinéraire suivant: avenue Francis de Pressensé, avenue du Général Leclerc, avenue Henri Barbusse, avenue Jean Mermoz, rue Anizan Cavillon, avenue Jean Jaures, avenue Marceau, rue Sadi Carnot, rue Charles de Gaulle, rue Marcelin Berthelot, avenue Henri Barbusse, rue Charles Gide, avenue Pierre Semard, boulevard Maurice Thorez, Préfecture de Bobigny.

Dernières nouvelles