Google : la consultation d'offres d'emploi débarque en France

Il sera est possible d’affiner sa recherche d’emploi selon sa localisation le type de contrat et l’employeur ainsi que la date de parution de l’offre. DR

Il sera est possible d’affiner sa recherche d’emploi selon sa localisation le type de contrat et l’employeur ainsi que la date de parution de l’offre. DR

En moins d'une seconde, vous voilà basculé sur une page de résultats avec des offres d'emploi classées sous une bannière bleue explicite.

"Cette nouvelle 'relation' avec Google va permettre d'améliorer l'expérience de recherche d'emploi ou de veille et de rendre plus pertinente leur mise en relation avec les recruteurs", ajoute-t-il. "Nous restons dans un rôle d'intermédiaire en référençant la quasi-totalité des offres d'emploi disponibles en ligne", souligne-t-il. Pour ce faire, le moteur multiplie depuis un an les partenariats avec les spécialistes nationaux du secteur: Pôle emploi et ses 680 000 offres en ligne actuellement, Monster, HelloWork (Regionsjob, Parisjob, Cadreo), Figaro Classifieds ou encore Ouest-france-emploi.com.

La pertinence des annonces se fera ensuite suivant les filtres sélectionnés au préalable: catégorie, situation géographique, distance travail-domicile, date de publication de l'offre, type de contrat, employeur.

Des offres d'emploi concernantes à portée de main. "L'internaute, qui clique sur l'offre qui l'intéresse, est alors immédiatement renvoyé sur la page du site web qui a publié l'annonce", précise au Parisien Florian Pagès, responsable des partenariats chez Google France. De plus, le moteur assure disposer d'un algorithme qui permet d'éviter la redondance d'annonces qui seraient publiées sur plusieurs plateformes. En revanche, Google indique au-dessus de chaque annonce, le ou les sites qui l'hébergent. "L'internaute n'a plus alors qu'à cliquer sur le site qu'il préfère pour y basculer et postuler en ligne", explique Florian Pagès. Autre frein à la lecture, les offres déjà pourvues ou obsolètes.

Google a plus d'une corde à son arc. Stepstone a en effet constaté que le nombre de requêtes reçues via le moteur de recherche Google avait nettement baissé depuis le lancement de Google "Jobsearch". Le rouleau compresseur Google est en action. Disponible aux Etats-Unis depuis 2017, cette fonction particulièrement pratique est maintenant étendue à la France, avant d'être déployée dans 120 pays.

Dernières nouvelles