Vladimir Poutine se déclare opposé à l'indépendance de la Catalogne

75e anniversaire du Débarquement Poutine assure que ce n’est pas un problème de ne pas avoir été invit

Télécoms. Poutine dénonce des tentatives de « chasser » Huawei des marchés mondiaux

Xi Jinping doit s'exprimer vendredi aux côtés de Vladimir Poutine et du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres lors de la séance plénière du forum économique de Saint-Pétersbourg.

Vladimir Poutine a dit craindre que le monde ne glisse dans une ère où "les règles internationales seront supplantées par des mécanismes (.) imposés par un pays ou un groupe de pays influents, ce que confirme malheureusement aujourd'hui le comportement des Etats-Unis qui étendent leur juridiction sur le monde entier".

La réunion s'est tenue après que les deux dirigeants ont signé une déclaration commune amenant les relations bilatérales au niveau d'un partenariat de coordination stratégique global pour une nouvelle ère.

Il n'a pas caché de quel côté penche sa préférence dans ce bras de fer, réservant tous les honneurs à Xi Jinping qui avait reçu un accueil fastueux mercredi sous les ors du Kremlin et qu'il avait accompagné au zoo de Moscou voir deux pandas prêtés par la Chine, ou en mini-croisière sur le fleuve traversant la "Venise du Nord".

"Ces dernières années, les relations entre la Russie et la Chine ont atteint un niveau sans précédent, y compris grâce à votre participation directe", a souligné pour sa part Vladimir Poutine, en exprimant la certitude que "cette visite [donnerait] une puissante impulsion supplémentaire au développement des liens bilatéraux". Mais le président russe a assuré que ce n'était pas " absolument pas un problème " de ne pas avoir été invité, assurant que la Russie n'invitait " pas tout le monde non plus " à ses cérémonies.

Après son programme moscovite, Xi Jinping partira pour l'ancienne capitale des tsars: il sera jeudi et vendredi l'invité d'honneur du Forum économique de Saint-Pétersbourg, le principal rendez-vous des affaires en Russie auquel 17.000 personnes sont attendues. Cependant, les deux hommes se sont fixés "de nouveaux objectifs d'ampleur" visant à "renforcer davantage la coopération" et "contribuer à la prospérité" de leurs peuples, a souligné Vladimir Poutine.

Les échanges commerciaux entre Moscou et Pékin ont augmenté de 25% en 2018 pour atteindre un niveau record de 108 milliards de dollars, selon le Kremlin.

Moscou, dont l'économie est frappée par des sanctions européennes et américaines depuis 2014 en raison de la crise ukrainienne et du rattachement de la Crimée à la Russie par référendum, "est en train de se tourner réellement du marché européen vers le marché chinois", a constaté l'analyste russe Alexandre Gabouïev, du Centre Carnegie de Moscou.

De nombreux accords et protocoles d'accord ont été signés le 5 juin, parmi lesquels celui finalisant la création d'un nouveau poids lourd russo-chinois de commerce en ligne.

Au forum, où la délégation chinoise forte de 1 000 personnes est la plus importante, les responsables de Huawei sont venus aborder le développement de la 5G en Russie avec l'opérateur local MTS, suite à la signature d'un accord très symbolique au moment où le géant chinois est accusé d'espionnage par les États-Unis.

Dernières nouvelles