000 tonnes de plastique sont rejetées chaque année en Méditerranée

La France est la principale responsable de la pollution aux déchets plastiques en Méditerranée

La plus grande partie des déchets plastiques qui polluent la Méditerranée vient de France. Flickr cc-by Jedimentat44

79% de cette pollution made in France vient des activités côtières (villes, tourisme.), 12 % des fleuves, 9% des activités maritimes (pêche, aquaculture, transport). 76% de ces déchets sont incinérés ou enfouis et seulement 22% recyclés, un taux plus faible que l'Italie, l'Espagne, Israël et la Slovénie alors que la France est la plus grande puissance économique de la région. Chaque année, l'Hexagone rejette dans la mer plus de 11 000 tonnes de plastique.

Les sites méditerranéens les plus pollués sont la Cilicie Turque, avec 31 kg de plastiques au km², suivi de Barcelone, (26 kg au km²) et Tel-Aviv (21 kg au km²).

Les 2% de déchets plastiques restants se retrouvent alors dans la nature, ce qui représente 80.000 tonnes de déchets mais "seulement" 11.200 tonnes se retrouve à la surface ou au fond de l'eau méditerranéenne.

La Méditerranée serait ainsi quatre fois plus polluée que le 7e continent de plastique.Le 7e continent de plastiques est un terme de communication pour qualifier les concentrations de plastiques dans les océans du monde, portées par les courants marins.

Le Parlement européen a officiellement validé à une large majorité, le 27 mars, l'interdiction de huit produits en plastique à usage unique à partir de 2021. Ses rejets plastiques en mer Méditerranée proviennent essentiellement des activités côtières, en raison notamment d'une gestion des déchets inefficiente et de l'impact des activités touristiques. Un article de notre partenaire, le Journal de l'environnement. Le coût du nettoyage des côtes est estimé à 3 millions. Sans compter, en amont, l'impact environnemental de la consommation de plastique, qui en France nécessite l'équivalent de 74 millions de barils de pétrole et engendre l'émission de 35,4 millions de tonnes de CO2.

Ce vendredi, la WWF a publié un nouveau rapport concernant la mer Méditerranée et sa pollution. WWF appelle les différents pays à "soutenir un accord multilatéral contraignant afin de stopper les rejets de plastiques en Méditerranée d'ici 2030 " et demande à au gouvernement français d' "annoncer des mesures ambitieuses dans le cadre de la loi anti-gaspillage ". "En conséquence, ils sont mal équipés pour faire face à l'afflux soudain d'importations, ce qui signifie que les plastiques collectés et exportés pour être recyclés vers ces pays ont peut-être fini dans des incinérateurs ou même des décharges à ciel ouvert".

Dernières nouvelles