Mali : plus de 95 personnes tuées dans l'attaque d'un village Dogon

Image d'illustration

Image d'illustration Benoit Tessier Reuters

Sobanou est un village Dogon situé à 26km de la commune de Sangha cercle de Bandiagara dans le centre du Mali. Il fait état de 19 villageois "portés disparus" et soupçonne que l'attaque ait été menée par des "terroristes".

Au moins 95 habitants du village dogon de Sobane-Kou, dans le centre du Mali, ont été tués dans la nuit de dimanche à ce lundi par des hommes armés, ont indiqué à l'AFP un élu local et une source sécuritaire. De son côté, le ministère malien de la Défense a confirmé la découverte de 95 corps et annoncé que 19 personnes étaient portées disparues.

"Des renforts sont actuellement déployés dans le secteur et mènent un large ratissage pour traquer les auteurs", précise le gouvernement, en présentant ses condoléances et en assurant que "toutes les mesures seront prises pour arrêter et punir les auteurs de ce carnage".

Pour l'heure il n'y a pas de précision sur l'identité des personnes qui ont attaqué.

Les assaillants ont également incendié des habitations, selon des témoins.

Les auteurs du massacre ne sont pas connus mais cette région du Mali est, depuis 2015, le théâtre d'affrontements entre les Peuls, traditionnellement éleveurs, et les ethnies bambara et dogon, qui pratiquent essentiellement l'agriculture et ont créé leurs "groupes d'autodéfense". Le gouvernement malien a prononcé la dissolution de "Dan Na Ambassagou" après l'attaque du village d'Ogossagou en mars dernier.

Dernières nouvelles