Commerce: Le vin français, nouvelle cible de Trump? - Économie

Le président des Etats Unis Donald Trump et son homologue français Emmanuel Macron à la préfecture de Normandie à Caen, le 6 juin 2019

Commerce. Donald Trump laisse entendre qu’il va taxer le vin français

Pour le président américain, l'enjeu est autant politique qu'économique.

Pas de quoi néanmoins freiner la progression des exportations de vins et spiritueux français vers les Etats-Unis qui ont progressé de 4,6% à 3,2 milliards d'euros (3,62 milliards de dollars) l'an passé, selon la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS). Le problème, c'est que la France rend difficile la vente de vins américains en France et impose de lourdes taxes douanières, alors que les États-Unis facilitent les choses aux vins français et n'ont que des tarifs douaniers bas.

"Je suis très surpris" par les propos du président américain Donald Trump menaçant d'ouvrir un nouveau front commercial spécifiquement contre le vin français, a déclaré à l'AFP le président du Comité national des interprofessions des vins à appellation d'origine et indication géographique (CNIV). Les surtaxes imposées par l'Europe sur le vin importé s'étalent en revanche de 11 centimes à 29 centimes la bouteille, selon la même source.

Dans une interview par téléphone accordée le 10 juin au réseau de télévision américain CNBC, Il a en particulier pointé les vins français et expliqué: "Les producteurs viennent me voir, et me disent: monsieur, nous payons beaucoup d'argent pour vendre nos produits en France, et vous laissez [les vins français] venir pour rien".

Le marché européen est toutefois loin d'être fermé aux vins américains puisqu'entre 2007 et 2018, les importations de vin " made in America " ont ainsi progressé de 200 % en France, l'Europe étant de loin le premier marché d'exportation pour les produits américains, selon les Douanes françaises.

Donald Trump dénonce un déséquilibre commercial entre la France et les États-Unis. La consommation a augmenté, mais le nombre de produits étrangers importés aussi. En réalité, le déficit commercial ne s'accumule pas d'une année sur l'autre, et il est légèrement inférieur à ce qu'affirme le président des Etats-Unis, mais atteint mensuellement environ 50 milliards de dollars (44 milliards d'euros). Aux États-Unis, les taxes varient entre 5,3 et 14,9 cents par bouteille, en fonction de la nature du vin et du degré d'alcool, selon la Commission américaine du commerce international.

Dans la réalité, les tarifs douaniers appliqués aux importations en France de vins et spiritueux des Etats-Unis ne sont pas fixés par Paris, mais harmonisés au niveau de l'UE.

Les Etats-Unis sont le premier marché en valeur pour les exportations de vins français, à la faveur d'une classe moyenne américaine disposant d'un fort pouvoir d'achat.

Dernières nouvelles