L'énorme bourde d'une passagère avant le décollage — Manchester

Un avion de la compagnie Pakistan Airlines

Un avion de la compagnie Pakistan Airlines

Juste avant le décollage, une femme qui souhaitait aller aux toilettes a ouvert par mégarde une issue de secours déclenchant au passage l'ouverture automatique et le gonflage des toboggans.

La compagnie pakistanaise n'a finalement admis à bord du vol PK 702 que 38 personnes, toutes volontaires, car les systèmes d'évacuation avaient été désactivés. Bien qu'un signal lumineux indiquait aux passagers d'attacher leur ceinture car le décollage était imminent, la passagère a décidé de se rendre aux toilettes. Mais l'ouverture et le glonflage des toboggans, s'est déclenché automatiquement. Et alors qu'elle pensait ouvrir la porte des WC, elle aurait ouvert celle qui se trouvait à côté.

Il est environ 21h20, vendredi, quand le vol PK702 de la compagnie Pakistan International Airlines à destination d'Islamabad est prêt à décoller de l'aéroport de Manchester.

Le média ignore la raison pour laquelle aucun membre du personnel naviguant n'était assis près de l'issue de secours, ce qu'ils sont censés faire au décollage et à l'atterrissage et ce qui permet d'empêcher les accidents. Le journal anglais The Independant s'interroge, par exemple, sur l'étrange absence d'un ou d'une stewart dans cette partie névralgique de l'avion alors que celui-ci s'apprêtait à prendre les airs.

La passagère aurait pu chuter sur le tarmac, comme le rappelle le quotidien britannique.

Tous les passagers ont dû être évacués, conformément à la procédure.

D'autres vols prévus au départ de Manchester ont été retardés à cause de cet incident.

Dernières nouvelles