Toronto si près du paradis, Golden State au bord du gouffre — NBA

Warriors-Curry:

NBA. Toronto si près du paradis

Les Raptors sont à une victoire de soulever le trophée NBA, tout en accueillant Golden State au Canada pour les deux (potentiels) prochains matchs. Alors que ses coéquipiers sombraient corps et biens, cumulant un horrible 1 sur 13 aux tirs, Kawhi Leonard maintenait les siens à flot en inscrivant 14 des 17 points de Toronto sur la période, Golden State, après avoir compté jusqu'à 11 points d'avance, devant se contenter d'un avantage de six longueurs (23-17). Pour autant, les doubles champions en titre veulent y croire, à l'image de Stephen Curry.

Ce qui donne confiance aux Raptors, c'est que les Warriors, l'une des meilleures défenses de l'histoire, n'arrivent pour l'instant jamais à trouver la parade. Mais Toronto ne se limite pas à Leonard. Pascal Siakam a quant à lui obtenu 19 points. Il a reçu l'aide inespérée du vétéran Serge Ibaka, qui a amassé 20 points en près de 22 minutes de jeu.

"C'est vraiment une belle équipe, où chacun connaît son rôle, avec des joueurs d'expérience qui ont déjà joué des finales", a admis Klay Thompson. "Je ne dirais pas qu'on est abattus, mais plutôt qu'on est impatients de jouer et de gagner le prochain match", a insisté le meneur de Golden State. On devra prendre match après match. "Tant que la sirène signalant une 4e défaite n'a pas retenti, on est encore en vie et on a encore nos chances de remporter cette finale", a-t-il souligné, promettant: " On va donner tout ce qui nous reste, à commencer par lundi (ce soir)".

Celui de Looney est une surprise, car son équipe avait initialement annoncée que sa saison était terminée à cause d'une blessure à une épaule. Mais si les Raptors ont fait un pas sans doute décisif vers le premier titre NBA de leur histoire, c'est évidemment en grande partie grâce à Kawhi Leonard. C'est une sorte de retour aux origines pour le basket.

James Naismith, qui a sa statue dans les rues d'Almonte, sa ville natale située à 400 km de Toronto, reconnaîtrait difficilement le sport qu'il a inventé.

Leonard a également été parfait de la ligne des lancers francs (9 en 9).

Pour la NBA aussi, le Canada est historiquement important: c'est en effet à Toronto, non loin de l'actuelle salle des Raptors, qu'a eu lieu le premier match officiel, le 1er novembre 1946, entre les Toronto Huskies et les New York Knicks.

Il s'agit d'une première présence en finale pour les Raptors, qui ont intégré la NBA en 1995.

Dernières nouvelles