L'actrice Renée Le Calm s'éteint à l'âge de 100 ans

C'est Cédric Klapisch, qui l'avait dirigée dans pas moins de six films, qui a annoncé ce week-end la triste nouvelle.

Elle avait été révélée tardivement comme figurante, en 1992, par le réalisateur Cédric Klapisch. Renée Le Calm, 100 ans, est décédée ce samedi. "Et bien voilà, c'est fait, elle y est arrivée", écrit en hommage, la réalisatrice Marie Vermillard.

Madame Renée s'en est allée. Elle a bien mérité cette deuxième vie de comédienne qui l'excitait tant. Elle avait cette force de vie qui faisait penser que la mort n'y arriverait pas!

"Madame Renée est partie", a regretté Cédric Klapisch dans un message relayé sur Facebook. Son destin prend une autre direction en 1991, lorsque Cédric Klapisch lui faire faire de la figuration dans Riens du tout. "Je m'étais tellement habitué à sa présence que j'avais oublié que ce jour pouvait arriver".

Deux ans plus tard, le réalisateur la rappelle pour une rapide apparition dans Le Péril jeune.

Cette native de Paris démarrera ainsi une carrière tardive mais riche, faites de petits rôles et de figurations dans des films d'Isabelle Mergault (Je vous trouve très beau, La Veuve), Claude Zidi (La Boite), Claude Duty (Fille perdue, cheveux gras) ou Eric Toledano et Olivier Nakache (Tellement proches). Depuis, Renée Le Calm est réapparue dans bon nombre de ses films, jouant les rôles de la vieille dame gentille et attachante. J'adorais cette Parisienne éternelle avec sa façon de parler inimitable et sa gouaille hallucinante.

Dernières nouvelles