Reforme des retraites: vers une incitation à décaler l'âge du départ - Retraite

L'ÂGE DU

L'ÂGE DU"TAUX PLEIN À 64 ANS DANS LE RÉGIME UNIVERSEL DES RETRAITES

Travailler deux ans plus?

Concrètement, la future réforme ne toucherait pas à l'âge légal de 62 ans mais elle instaurerait un système de " bonus-malus " sur les pensions, avant et après 64 ans, ajoute le magazine, qui précise que le but serait d'" inciter les actifs à travailler plus longtemps ".

C'est une nouvelle mesure choc dans le cadre de la réforme des retraites. Selon le magazine Challenges, le gouvernement planche sur les moyens d'inciter les salariés à décaler l'âge de leur départ en retraite, avec l'instauration d'un " âge-pivot " de 64 ans, qui n'a pas été confirmé vendredi du côté du gouvernement.

"L'idée était dans l'air depuis plusieurs mois, mais cette fois Matignon l'a actée avec l'aval de l'Élysée".

L'intérêt d'un âge pivot à 64 ans se base sur un objectif précis soit "équilibrer financièrement le système et éviter les déficits prévus dans les décennies à venir " explique une source proche du pouvoir. "Une piste déjà évoquée, lors de sa conférence de presse du 25 avril, par Emmanuel Macron, après que Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire chargé de la réforme des retraites à points, a estimé le " point d'équilibre " du régime de retraite " autour de 64 ans ". Le gouvernement envisage même d'appliquer l'âge de 65 ans à l'horizon de 2037.

Aujourd'hui, l'âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans et y toucher sans soulever un mouvement de contestation paraît un délicat numéro d'équilibriste.

Le journal indique que les personnes actives qui partiraient entre 62 et 64 ans toucheraient une pension moindre et que ceux qui partiraient après 64 ans profiteraient d'un bonus. "C'est une manière de reculer l'âge de départ de la retraite sans le dire", aurait toutefois confié un haut fonctionnaire de Bercy au journal. Elle entrerait en vigueur dès le 1er janvier 2025, pour progresser d'un mois par génération.

Dernières nouvelles