Ce vétéran américain retrouve son amoureuse 75 ans après la guerre

75 ans après, un soldat américain retrouve une Française qu'il aimait pendant la guerre

Moselle : les bouleversantes retrouvailles d'un vétéran américain et de son amour de jeunesse

Les retrouvailles entre le vétéran et son amour de jeunesse ont ému de nombreux téléspectateurs du 20 Heures de France 2 lundi soir. Il en reparle d'ailleurs à la chaîne française venue dresser son portrait avant les cérémonies d'hommage organisées dans le cadre des commémorations, auxquelles le nonagénaire américain est invité. Ils se sont rencontrés alors qu'il stationnait avec son régiment à Briey, en Meurthe-et-Moselle. "Elle, je ne le verrai sans doute pas, elle doit être décédée".

"Je voudrais retourner là-bas, revoir la famille, expliquait-il devant la caméra".

C'est avec beaucoup d'émotion que K.T. Robbins et Jeannine se retrouvent. "J'ai toujours pensé à lui, en me disant qu'il allait peut-être venir", commente-t-elle.

A son retour aux Etats-Unis, l'homme s'est marié à une autre femme. Mais le couple a dû se séparer, quand il a été envoyé sur le front de l'Est.

Lorsque K.T. Robbins arrive en France en vue de célébrer le 75e anniversaire du débarquement, ils lui annoncent la bonne nouvelle: Jeannine ne l'a pas oublié et ils vont pouvoir se retrouver. Au bout de quelques jours, leur travail paye: Jeannine Ganaye est toujours vivante. Un sentiment réciproque, puisqu'il déclare: "Elle était d'une grande douceur, et je pense qu'elle m'a aimé ".

" France 2 ", en réalisant un reportage sur les vétérans américains a rencontré Kara Troy et l'a fait témoigner. Jeannine qui réside actuellement dans une maison de retraite avait également refait sa vie. Sans jamais oublier son amour. "J'aurais aimé qu'après la guerre il ne retourne pas en Amérique", confie à France 2 Jeannine Pierson, aujourd'hui veuve et mère de cinq enfants. "Vous savez, quand vous vous marriez, après, vous ne pouvez plus le faire", lui répond K.T. Robbins, très ému par ces retrouvailles. Ils se sont dit au revoir tendrement et en larmes pendant de longues minutes. 75 ans après leur séparation forcée, tous deux semblent s'aimer comme au premier jour. Leur tendresse est intacte, même 75 ans après leurs adieux.

"C'est tellement merveilleux de te revoir", lui lançait-il en l'enlaçant avant de poursuivre "Je t'ai toujours aimée, toujours, tu n'as jamais quitté mon cœur." .

Dernières nouvelles